Education, Environnement, Société, Tribune libre

Connaissance des villes et villages du Congo : la Cuvette Centrale par Justin NDANDILA-NDOUDI

Connaissance des villes et villages du Congo : la Cuvette centrale par Justin NDANDILA-NDOUDI

Par  Justin NDANDILA-NDOUDI

Le Congo, cet Etat africain de 342 000 kilomètres carrés, bien que profondément enfoncé dans la grande forêt équatoriale, est aussi et d’abord la terre d’élection de l’or noir.

6ème Dossier : Le Département de la Cuvette ou Cuvette Centrale : 48250 kilomètres carrés

Le Département de la Cuvette, qui est délimité à l’Ouest par le Département de la Cuvette-Ouest, à l’Est par le Fleuve Congo et la République Démocratique du Congo – RDC, au Nord-Ouest par le Département de la Sangha, au Nord-Est par le département de la Likouala et au Sud par le Département des Plateaux. Il a une superficie de 4 825 000 hectares, soit 48.250 kilomètres carrés.

Le Département de la Cuvette, qui compte neuf districts ci-après, a comme chef-lieu, Owando :

– Boundji, Loukoléla, Makoua, Mossaka, Ngoko, Ntokou, Owando, Oyo et Tchikapika.

Plusieurs axes seront examinés et feront l’objet d’une description détaillée. Il s’agit des axes Makoua-Etoumbi, Makoua-Ntoko, Makoua-Ngoko-Boundji-Ngoko-Owando, Owando-Boundji, Owando-Oyo, Oyo-Mossaka, Oyo-Tchikapika, Oyo-Boundji, Mossaka-Loukoléla-Liranga, Liranga-Ntoko

Il convient de signaler la difficulté de rattacher les villages limitrophes entre la Cuvette-Ouest et la Cuvette, ces deux départements longtemps unis sous la dénomination de la Cuvette, ont fait l’objet d’une séparation récente en 1995.

Primo, on peut indiquer, d’abord, l’existence sur l’axe routier Boundji-Okoyo, de plusieurs villages. En partant de Boundji, chef-lieu du district, on traverse les villages d’Otsiénié, Okouéssé, Mvagui, Oliébi, Onguia, Okoyo.

Comme on l’a déjà souligné sur le 5ème Dossier relatif à la Connaissances des villes et villages du Congo, dossier axé sur le Département de la Cuvette-Ouest, on précisera que sur cet axe routier il y a des villages situés de part et d’autre des départements de la Cuvette -Ouest et de la Cuvette. En examinant les cours d’eau environnants, il est probable sans en être sûr que la limite entre les deux départements soit fixée par la Kénié au village d’Otsiéné et non par la rivière Dzou séparant les villages d’Okouéssé et de Mvagui.

Les villages Otsiéré déjà vu, Engana, Abolo, Obana, Endagui et Foura délimitent, d’une part, le district de Boundji (Département de la Cuvette) et, d’autre part les districts d’Ewo et d’Okoyo (Département de la Cuvette-Ouest. Des corrections ultérieures départageront ces villages en les mettant dans le bon district et dans le département approprié.

Notons qu’en dehors d’Ewo, chef-lieu du Département de la Cuvette-Ouest, les autres villages situés à partir Ibonga sur l’axe routier Ewo-Ngoko-Owando relèvent du département de la Cuvette, il s’agit des villages Ibonga, Okia, Tsama (un autre village ayant la même dénomination), Oyendzé, Mbanza, Ngoko, Assoko et Owando.

Secundo, l’axe Etoumbi-Mbomo, nous trouverons les villages Ebana, Mbendé, Lébango et la Ville de Mbomo, chef-lieu du district.

On remarquera que les villages de Lebango et Mbandza (un autre village ayant la même dénomination) et la Ville de Mbomo se trouvent, au Nord du département, à la limite du domaine de chasse de Mboko, non loin de la Réserve de Faune de la Lékoli-Pandoka et du Parc National d’Odzala.

S’agissant l’axe routier Mbomo-Oloba, on découvre les villages Lengui-Lengui, Kékélé, Bomadjokou et Oloba, dernier village situé à la frontière avec le Gabon, non loin de la Ville de Mekambo.

Il convient de noter que la Ville de Makoua est la seule ville du Congo que traverse l’Equateur, les autres villes et villages sont situés non loin de l’Equateur, mais pas sur l’Equateur.

Il s’agit, pour le département de la Cuvette, de la Ville de Ntokou, et des villages Tsongo-Otama, Issengué, Bokania, Oyoué, Ekimou, Boya, Obondjo Yombé, Okombé, Loboko et Bondzendzo.

Dans le Département de la Cuvette-Ouest, il n’y a aucune ville et aucun village que traverse l’Equateur, les villes et villages ci-après, sont situés non loin de l’Equateur, mais pas sur l’Equateur, il s’agit des Villes d’Etoumbi et de Kéllé, et des villages Palabaka, Tcherré, Aliéni, Etaba, Akombo, Aboundji, Lébaye, Onchouondjoko et Mbomobakota.

Tertio, notons d’abord, qu’en dehors d’Ewo, chef-lieu du Département de la Cuvette-Ouest, et des villages Ndoumbi et Kenvouomo, les autres villages situés sur l’axe routier Ewo-Ngoko-Owando relèvent du département de la Cuvette, il s’agit des villages Ibonga, Okia, Tsama (un autre village ayant la même dénomination), Oyendzé, Mbanza, Ngoko, Assoko et Owando.

Ensuite, sur l’axe Ewo-Boundji, on passe par les villages Kenvouomo, Tsongo, Ekami avant d’arriver à Boundji, chef-lieu du district.

Enfin du village Ekami, il y a une petite route secondaire qui remonte à Ngoko, chef-lieu du district, en traversant les villages Ebongui, Ngouakandi avant de rejoindre Ngoko. Il existe par ailleurs, un village dénommé Edikangoué, qui est situé non loin de Ngoko. D’Edingoué, on peut rejoindre, soit le village Assoko, soit aller directement à Owando.

Quarto, sur l’axe routier Boundji-Obouya-Owando, on signalera, d’abord, la traversée des villages Okana, Obélé pour rejoindre Obouya qui se situe sur la Route Nationale n°2ayant comme point de départ la Ville de Brazzaville à la Ville d’Owando, chef-lieu du Département. Cette route nationale se poursuit au-delà de la Ville d’Owando, en passant par Makoua, Yengo, Moyoyé, Mokéko jusqu’à Ouesso, avec une jonction à Mokéko sur le tronçon Mokéko-Souanké.

Ensuite, en partant du village Obouya, on traverse les villages Obéya, Pouéré, Ottendé avant d’arriver dans la Ville d’Owando. Notons qu’on peut rejoindre le village Pouéré sans passer par Obouya et Obéya. Il faut partir du village d’Okana, par un petit chemin où l’on peut contempler les villages Katsoko, et Mboma-Ollembé avant de rejoindre Pouéré.

Sur l’axe Boundji-Obouya-Oyo, on citera, d’abord, le point de départ de la Ville de Boundji, située non loin du village d’Allembé (Département des Plateaux), on passe par les villages précités puis par Obouya, et d’Obouya, on rencontre les villages Otsendé, Edou, avant d’arriver à Oyo.

Ensuite, on signalera les villages limitrophes du Département des Plateaux, tels que Allemba, Mabirou, Lékouala, Ekouassendé et Otali et la Ville d’Ollombo, tous situés sur la rive droite de l’Alima. Rappelons-le que l’affluent Alima prend sa source dans le Département des Plateaux, avec les eaux des rivières Lékéti, Mpama et Dziélé qui l’alimentent abondamment avant de se jeter dans le Fleuve Congo.

Quinto, sur l’axe routier Oyo-Tchikapika-Mossaka, on remarquera, d’abord, que depuis la Ville d’Oyo, on doit passer, soit par la rivière Alima, pour arriver à Kounda, village se trouve à l’embouchure de l’Alima sur le Fleuve Congo, soit par la route. Dans les deux cas, on traverse les villages Abo, Tchikapika, chef-lieu du district, puis Obessi, Tongo et Kounda, avant de rejoindre, par le Fleuve Congo, la Ville de Mossaka, chef-lieu du district, endroit où se jette la Likouala dans le Fleuve Congo. Notons qu’il y a le village Kounda, limitrophe avec le Département des Plateaux, le village Bounda, est situé de l’autre côté de l’Alima.

Ensuite, nous pouvons également signaler un axe routier secondaire Edou-Liboka-Bokouélé et de Bokouélé il n’y a pas de route pour atteindre le village de Bouégni situé sur les rives du cours d’eau Ndéko, lequel se jette dans le fleuve Congo après avoir traversé le village Bouyoko-Biri, non loin de Mossaka.

Enfin, de la ville de Tchikapika, on peut rejoindre les villages d’Ilanga au Nord-Ouest, d’Obessi, Bokombo et Bokonko.

Ces deux derniers villages, qui sont situés à quelques minutes à vol d’oiseau de la Ville Mossaka, ne peuvent être atteints qu’en passant par Obessi, Tongo, Kounda avant d’arriver à Mossaka.

Sexto, nous commencerons, d’abord, par citer l’axe Mossaka-Loukoléla-Bakouengo, en précisant que la voie navigable sur la Sangha, est le moyen de transport le plus couramment utilisé entre la Ville de Mossaka en passant par le village Bonga, avant d’atteindre le village de Bakouengo.

Ensuite, on peut découvrir, de Bakouengo, le seul village dénommé Bokoma du Département de la Cuvette Centrale longeant la Grande rivière Sangha, limite entre les deux départements. De l’autre côté de la Sangha et du ruisseau Soumbou, se trouvent dans le Département de la Likouala, les villages Mbondo sur l’Île de MBondo, Ekouanguila et Loboko.

Du village Bonga, on peut prendre la Likouala aux Herbes en traversant les villages Ngombé et Boléko, dernier village à la limite avec le Département de la Likouala.

S’agissant de l’axe Mossaka-Loukoléla-Motémabiongo, il convient de préciser qu’il faut passer par le Fleuve Congo pour rejoindre la Ville de Loukoléla, chef-lieu du district, et de Loukoléla, nous découvrons le long du Fleuve Congo séparant la RDC et le Congo, les villages de Likendzé, Matoko, Botonou, avant d’atteindre Motémabiongo. Ce dernier village constitue la limite avec le Département de la Likouala avec comme village et ville proches, Mambangué et Liranga, chef-lieu du district.

Septimo, sur l’axe Mossaka-Ntokou, on peut signaler que la Likouala est la seule voie navigable qui relie les deux chef-lieux de district.

D’abord de la Ville de Mossaka, on traverse les villages de Loboko (village ayant la même dénomination, l’autre village Loboko se trouve dans le Département de la Likouala à côté d’Ekouanguila), Bokanda, et Ntokou, chef-lieu du district.

Ensuite, sur l’axe Mossaka-Loboko-Owando, on peut préciser qu’on passera par la Likouala pour arriver à Loboko, et de Loboko, on prend la rivière Kouyou où on découvre les villages Lokakoua, Kouyou-Gandza, Boua avant d’atteindre Owando.

Par ailleurs, on peut citer les villages environnants Owando, chef-lieu du département, il s’agit notamment de Baya, Manga, Elingossayo et Pamba.

Octavo, sur l’axe Owando-Makoua-Yengo, de l’autre côté du département de la Sangha, on passe d’abord par les villages Moundjéli, Ikoumou-Okohoko, Apoko avant d’atteindre la Ville de Makoua, chef-lieu du district. De Makoua, Issengué, Mohali, Ihoura et Yengo.

Ensuite, du village Apoko on peut découvrir d’autres villages situés à l’Est de l’axe Owando-Makoua, il s’agit d’Elongo, Ekimou, Yombé, Odzéma, près d’Ekondzo, puis Okombé et Ebongo, deux villages proches avec la Ville de Ntokou.

Enfin, s’agissant des villages environnants la Ville de Makoua, nous citerons les villages d’Aboua, Mvoula, Ntokou-Otolou, Boya et Obondjo. De Ntokou, on peut joindre les villages Tsabou-Tsabou et Ntokou-Otolou situés le long de la Mambili qui se jette dans la Likouala. La rivière Mambili sert de limite entre les Départements de la Sangha et de la Cuvette.

Nono, en ce qui concerne l’axe routier principal Makoua-Etoumbi, on peut découvrir, à partir de la Ville de Makoua, les villages Oyoué et Bokamia, Palabaka.se trouvant dans le Département de la Cuvette-Ouest.

Ensuite, observons que le Département de la Cuvette a une très longue frontière avec la République Démocratique du Congo – RDC et quatre rivières dont trois affluents du Fleuve Congo : de l’Est à l’Ouest, on a la Likouala aux Herbes, la Sangha, la Likouala et l’Alima. Précisons, d’une part, que la Likouala aux Herbes se jette d’abord dans la Sangha avant ces eaux charrient vers le Fleuve Congo et, d’autre part, que l’affluent Oubangui qui se jette également dans le Fleuve Congo, se trouve dans le Département de la Likouala.

D’autres villages oubliés seront complétés par nos aimables lecteurs et je vous remercie d’avance de vos critiques et observations.

Sources : outils et documents utilisés une seule carte du Congo intitulée « Pays et villes du monde Congo – carte générale au 1 : 1000 000- 3615 IGN, Institut géographique national, mise à jour partielle de l’édition de 1990, réalisée par le CERGEC en 1993 sis Avenue de l’UA BP 125 Brazzaville Congo..

Document réalisé et édité par IGN France , 138 bis rue de Grenelle 75700 Paris.

De vieux textes juridiques gardés lors de mes recherches au Congo ; et documents récents de 2013, GPS MAP et Google pour retrouver certains petits villages.

 Justin NDANDILA-NDOUDI

Laisser un commentaire