DROIT, Politique, Société

Droit de réponse.  Sous le titre  » ALERTE ALERTE  » DZON MATHIAS CHERCHE T’IL UN BOUC-ÉMISSAIRE A SES DÉBOIRES ÉLECTORAUX ?

Droit de réponse.      Sous le titre  » ALERTE ALERTE « 

DZON MATHIAS CHERCHE T’IL UN BOUC-ÉMISSAIRE A SES DÉBOIRES ÉLECTORAUX ?

Par   Jean Felix DEMBA NTELO

Quelques partisans zélés du candidat DZON MATHIAS ont publié dans les réseaux sociaux un pamphlet contre le Général Emmanuel Ngouelondele Mongo accusé de mener des actions de déstabilisation contre Monsieur DZON. Véritable tissu de mensonges, nous mettons au défi les auteurs de telles calomnies d’en apporter la moindre preuve. 

 A son âge et jouissant paisiblement du repos de sa retraite a son humble domicile de la rue Yakoma, quel serait l’intérêt pour ce doyen et sage bangangoulou, d’aller chercher des poux sur le crâne de son petit frère DZON, bangangoulou comme lui ?

Pour quel motif le général Emmanuel Ngouelondele se préoccuperait il des aventures politiques de DZON MATHIAS, qui a décidé de son propre chef de défier son ancien Maître, SASSOU NGUESSO ?

DZON a t’il oublié qu’il a contribué activement a la création de ce dictateur et monstre froid, en finançant et en prenant une part active aux crimes de guerre civile, prélude au coup d’État du 25 octobre 1997 ayant mis un coup d’arrêt au processus démocratique initié par la Conférence Nationale Souveraine, en chassant du pouvoir le Président élu, Pascal LISSOUBA.

 Pour sa complicité à ce coup d’État contre la démocratie, DZON avait reçu de son Maître la rétribution, par sa nomination successive aux fonctions de Ministre des finances et de Directeur national de la banque centrale.

On pourrait se poser la question si la candidature de DZON contre son ancien Maître putschiste, est un défi ou un simple règlement de comptes entre des ex associés de guerre, comme c’est la coutume dans toute entreprise mafieuse.

Où est donc la responsabilité du Général Emmanuel Ngouelondele dans ce qui pourrait advenir dans l’affrontement politique entre deux anciens associés ?

DZON a t-‘il oublié que contrairement à lui, le général Emmanuel Ngouelondele, patriote et républicain, est l’un des officiers originaires du nord, avec Jean Marie Michel MOKOKO et Raymond Damasse NGOLO à avoir opposé un refus catégorique de participer à la guerre civile meurtrière des milices cobras contre contre le pouvoir LISSOUBA, malgré les liens de mariage de ses enfants avec les enfants NGUESSO.

Nous disons NON Monsieur DZON ! Allez donc à votre campagne électorale contre votre ancien Maître avec qui vous avez partagé les crimes de guerre contre la République en 1997, en fichant la paix au doyen Emmanuel. Cependant n’oubliez pas que ton ancien Maître qui caresse le rêve d’une Présidence à vie, n’a pas la mémoire courte, surtout contre tous ceux qui comme toi, ont mangé de son pain et lui ont tourné le dos. Réglez donc vos comptes entre anciens putschistes, mais ne mêlez pas votre aventure électorale et votre conflit personnel, le doyen Emmanuel Ngouelondele Mongo.

A bon entendeur SALUT !!!

Jean Felix DEMBA NTELO

Laisser un commentaire