Culture & Loisirs, DIASPORA, Editorial, Politique, Société, Tribune libre

Firmin AYESSA ou l’insupportable arrogance d’un déchet politique  

Firmin AYESSA ou l’insupportable arrogance d’un déchet politique  

Par  Jean-Claude BERI

Ce jour devrait être marqué du sceau de la honte et de l’indécence politique au Congo-Brazzaville. Les propos tenus ce jour au meeting d’OWANDO sont d’une dangerosité impardonnable. Voir un homme politique  qui occupe des fonctions régaliennes proférer de tels menaces sans filets, n’est pas seulement grave, c’est la preuve de la décrépitude des dirigeants actuels. L’arrogance semble être devenue une marque de gouvernance, une sorte de pathologie qui surgirait dès que l’on acquiert un peu de pouvoir et qu’on se sent menacé de le perdre,  on disjoncte.

Pauvre AYESSA, tes propos montre combien  l’avidité du pouvoir a empoisonné ton esprit, a barricadé ta vision dans la haine et qui vous  fait sombrer dans un délire assassin. Votre pouvoir destructeur vous a rendu  cynique. Aveuglé par le pouvoir vous êtes devenu un instrument de celui-ci qui vous a ensuite déshumanisé, rendu presque à l’état de déchet non recyclable.

L’arrogance, dont vous faites l’étalage indigeste,  en fait met à nu les multiples facettes de votre idiotie dont celle de se croire au-dessus des autres et d’être imbu de soi-même. Cette arrogance dont vous ne vous êtes pas fixée les limites vous a plongé dans une débauche jusqu’à vendre votre progéniture pour le pouvoir. Vous ne réussirez pas à cacher votre mal être en menaçant Jean-Jacques Serge YHOMBI et Guy Brice Parfait KOLELAS.

La stupidité des propos de F. AYESSA le place face à ses contradictions. Serait ce la , la réponse à donner pour justifier un  bilan chaotique ?  Ou serait-ce  JJ YHOMBI, GBP KOLELAS ou  Mathias DZON qui auraient dépensé des millions pour importer des putes de l’autre coté du fleuve Congo  pour égayer votre campagne morose ?

Les enfants blâmables ne sont pas ceux qui respectent la république en se présentant légalement à une élection régie par la loi. Les seuls enfants qui mériteraient de tels menaces sont ceux  que vous tentez vainement de protéger,  Denis Christel SASSOU , Edgar NGUESSO , et ta propre fille Belinda  AYESSA…

La préoccupation qu’il exprime est trop délicate pour être seulement résumée par ces quelques menaces à peine voilés . La gestion de la gouvernance sassouiste  est-elle à la hauteur des attentes des congolais  ? Aux erreurs lourdes de conséquences, commises depuis 36 ans, s’ajoutent une inquiétante désinvolture face aux alertes de nouveaux prêts toxiques  et une communication incohérente qui place ce pouvoir en difficulté. Mr F. AYESSA c’est là , dans la qualité des réponses a apporté,  que le peuple vous attendait.

Dans 6 jours le peuple congolais devrait sanctionner votre bilan exécrable. Et dans le brouillard de la situation actuelle, face aux contradictions et revirements d’un pouvoir aux abois, ça bouillonne, ça s’enrage et surtout on essaie de détourner l’attention du peuple sur les questions essentielles.

F AYESSA, vous êtes un facteur aggravant, toujours aptes pour  jeter  les responsabilités sur ses adversaires politiques. Jamais pour nous présenter vos excuses, implorer notre pardon, alors même que vous êtes en partie responsables de ce que nous vivons.

J.J Serge YHOMBI, Mathias DZON et Parfait KOLELAS veulent simplement donner le bonheur à notre prochain, pas le malheur. Ils ne veulent ni haïr ni humilier personne, comme c’est souvent le cas dans votre gouvernance. Chaque congolais aura sa place et notre nation est bien assez riche pour nourrir tout le monde. Nous pourrions tous avoir une belle vie libre mais nous avons perdu le chemin à cause de vos dérives sectaires  incessantes.

Le 21 mars nous pouvons changer les choses , il n’est pas trop trad pour former ce front uni de la libération.

Jean Claude BERI

Laisser un commentaire