DECES, DIASPORA, Editorial, Politique, Société

Hymne hommage à Guy Brice Parfait KOLELAS, héros national

Hymne hommage à Guy Brice Parfait KOLELAS,

héros national

Par  Jean-Claude BERI

 

Pour libérer le Congo-Brazzaville a-t-on encore besoin de héros ? C’est une question que je me suis posée depuis la mort suspecte du Président du YUKI Guy Brice Parfait KOLELAS , ce 22 mars 2021. Mais elle est en fait le fruit de plusieurs éléments...

Il y a donc eu ces deux élections, celle de 2016 et celle de2021. Toutes les deux ont eu lieu dans des conditions politiques particulièrement difficiles, alternant entre des arrestations arbitraires et une coupure d’internet quasi immédiate sur tout le territoire. Des démocrates congolais n’ont pas manqué de le rappeler, voire de s’en révolter. Certains d’abandonner. D’autres ont tenu bon. Dans la soirée du 21 au 22 mars 2021 , un homme se battait pour la survie d’un peuple ,  pour une cause noble et digne celui de rendre au peuple congolais son honneur bafoué. Cet homme qui s’est déjà prononcé contre cette dictature immonde en 2016, récidiva en 2021 avec plus d’engouement et d’engagement. Il a drainé les foules dans toutes les contrées ou son message vibrant , sa présence charismatique illuminait les visages des congolais qui voyait déjà en lui le porteur de la lumière.

Je l’avais déjà annoncé que le PAKO de 2021 n’est pas celui de 2016, l’homme avait totalement muri et transcender toutes ses peurs et avançait d’un pas assuré et convaincant vers une confrontation pacifique qu’il se savait remporter car la liesse et la confiance populaire était de son coté . J’ai été très ému. Hyper serein, pas fanfaron mais satisfait, pas révolté mais vigilant, avais-je là, sous les yeux, le nouveau héros ?

Je me suis dit qu’il fallait trouver des critères : à quoi doit tenir un héros ? Qu’est-ce qui le rend héroïque ? Ses records de popularité, son succès, son style, son caractère, sa cohérence ou son sens de l’opportunité ? Est-ce que ça tient à lui ou à ce qu’on a vu en lui ? L’héroïsme s’impose-t-il, de fait, incarnant ce qui est déjà là, une grandeur présente ? Ou s’impose-t-il, de droit, appelant à ce qui devrait être, un idéal espéré ?   Guy Brice Parfait KOLELAS avait ce plus qui te fait passer de l’homme à héros.

Longtemps vilipendé, trainé dans la boue, massacré à la tronçonneuse, Guy Brice Parfait KOLELAS avait mis un genou à terre. Par la force de nos ancêtres,  il a été relevé et remis debout pour poursuivre son destin. Et au-delà de tout, il l’a fait de la plus belle manière qui soit c’est à dire d’aimer tout simplement ce peuple congolais en souffrance.

Il ne s’est pas battu pour lui, ni encore pour quelques  broutilles, comme aimait tant le caricaturer ses nombreux détracteurs, mais pour son peuple dont il a perçu la misère et la souffrance Tout est dit dans cet hymne, chanté avec amour et courage pour un avenir meilleur pour nos enfants.

Aux héros sportifs congolais TOSTAO, MOUKILA SAYAL… , proches des figures antiques brillant par leurs exploits, aux héros que l’on élit comme porte-parole d’une nation rêvée, il faudrait ainsi ajouter ce genre de héros modernes, beaucoup plus proches de nous qui épouse la cause du peuple pour en faire un sacerdoce pour la vie. Oui l’amour du Congo c’était vraiment un sacerdoce pour Guy Brice Parfait KOLELAS.  Il voulait que ce peuple vive dans la joie, dans le bonheur, dans la paix et la justice, tel qu’il l’a répété sur son lit de mort « BATTEZ-VOUS POUR LE CHANGEMENT ET POUR VOS ENFANTS »

L’originalité de Guy Brice Parfait KOLELAS serait de voir dans le commun, dans l’uniforme, dans le moins ou l’absence de trait particulier, quelque chose d’exceptionnel sans fausseté : un peuple fier et digne.

Dommage qu’on ne reconnaisse le meilleur de l’homme qu’après sa disparition. Il est temps de vous battre réellement et surtout d’actualiser le message de l’unité qu’il nous a laissé. L’unité à laquelle j’ai toujours plaidé depuis 23 ans. Personne ne vaincra cette dictature seule.

Alors préparons-nous  à défendre la victoire du peuple. Ne laissons plus perdurer cette mascarade honteuse. On nous vole l’avenir de nos enfants, nos vies et nos rêves. C’est en refusant cela que Guy Brice Parfait KOLELAS est mort,  oui mort en héros

C’est pour nous tous un devoir impératif, sacré, constitutionnel de nous mobiliser résolument et massivement pour faire échec à ce crime contre la souveraineté nationale. Il appartient à chaque peuple d’écrire son histoire sans compter sur d’autres. Le peuple congolais se doit d’écrire la sienne en prenant courageusement son destin en main.

 

Jean-Claude BERI

 

 

 

Laisser un commentaire