Editorial, Medias, Politique, Société

Indignation, dégoût et lâche procédé d’attaque politique contre madame MUNARI

Indignation, dégoût et lâche procédé d’attaque politique contre madame MUNARI

Par

Dac e News

 

Lorsqu’on vous dit que nous sommes descendus trop bas dans l’échelle de la moralité qui caractérise notre éducation , conception culturelle bantoue, on sous estimait  l’étendue des dégâts . Il circulerait  sur les réseaux sociaux une vidéo dégradante et humiliante mettant a nue l’intimité Mme MUNARI dans des situations humainement insupportables et totalement inacceptables pour le congolais que je suis.

Quelques soit nos différents politiques, il est d’une bassesse innommable que de s’attaque à un politique en utilisant de précédé aussi inhumaine. Où est la valeur ajoutée à notre combat si l’on se sert de la vie privée d’une personne pour en faire un argument de combat politique.

C’est un aveu d’échec de la part de ceux qui utilisent ces procédés pour salir l’honneur d’un politique lorsqu’on se sent incapable de l’affronter sur le terrain des idées.  Notre combat se résumerait-il à cette quête ignoble destinée à livrer en pâture, mise à nu pour satisfaire nos plus vils instincts voyeuristes ? En réalité, l’exigence de transparence semble s’être transformée en un grand déballage, œuvrant tantôt au profit, tantôt au détriment des politiques qui, à force de jouer avec le feu, connaissent parfois de douloureux retours de flamme.  « Ce montage » est un outil de diversion qui tend à remplacer les vrais débats autour des questions des vraies questions qui minent la société congolaise. Une sorte de « théâtre de chez nous » digne d’un « ngai na yo na quartier ». On raconte la vie des politiques comme dans un vaudeville

Certes Mme MUNARI est une personnalité politique congolaise,  donc un être public par définition. Mais doit-on pour autant utiliser tous les procédés, mêmes immoraux  pour humilier son adversaire politique  à défaut de pouvoir se mesure à elle intellectuellement. C’est un pas qui a été franchi par certains snipers de la diaspora estimant ainsi arrêter l’élan politique de Mme MUNARI par ce « montage vidéo » indécente et indigne pour le combat que nous menons.

Cela, vous pouvez en être certains, n’affecteront certainement pas les vrais combattant de la liberté qui ont pour seul credo le combat d’idées. Car notre combat n’est pas de salir la démocratie par des vengeances vifs et stupides.

Ce phénomène n’est pas nouveau s’agissant d attaque personnelle sur  Mme MUNARI, elle a toujours été victime de cette cabale dégradante, l’intime est devenu une friandise pour ceux qui accusent une grande sécheresse intellectuelle.

Cela laisse penser que nous serions en train de perdre la bataille des idées pour se livrer à ce spectacle dégoûtant.

Je saisis cette occasion pour remercier les compatriotes dignes et attachés aux vraies valeurs de la république et aux respect de la femme dans nos sociétés bantoues Tout particulièrement, Dr Dominique KOUNKOU, Andrea NGOMBET je cite « le Congo ne sera pas construit par les apôtres de la haine, du mensonge, du tribalisme, de la xénophobie et enfin de la misogynie la plus crasse. La divergence politique n’autorise pas tout. »

Dac e News

Laisser un commentaire