Armée, DIASPORA, Editorial, Justice, Politique, Société, Tribune libre

La bataille du trône est lancée et s’annonce explosive dans les coulisses.

La bataille du trône est lancée et s’annonce explosive dans les coulisses.

Par  Jean-Claude BERI

 

Jean-Claude BERI

Comme nous l’avions annoncé dans nos précédentes publications, Denis Christel SASSOU NGUESSO, le ministre qui se voit déjà Président passe à la vitesse supérieure

Rarement, le trublion n’aura aussi bien pas porté son titre. Denis SASSOU Christel SASSOU ne s’est pas encore ouvertement déclaré candidat à la succession de son père que ses velléités de pouvoir saturent déjà les ondes comme dans toutes clanique de pouvoir. Les équipes DCSN imposent leur cadence sur le terrain plus loin, en imposant leur champion a tout le cercle du pouvoir et au clan. La plupart sont des anciens membres de l’association PERSPECTIVES D’AVENIR et se sont greffés des noms tout aussi détestable comme WILLY ETOKA, Lucien EBATA, deux pseudos hommes d’affaires qui ne survivent que grâce de la bienveillance d’un pouvoir égaré et un certain Max Henri MONKA, qui déjeune avec KIKI tous les jours. La méthode suscite des ralliements et grognements de colère. ( Lire : http://www.dac-presse.com/denis-christel-sassou-nguesso-transforme-son-ministere-en-etat-major-pour-la-course-a-la-succession/) Denis Christel veux t-il aller vite que le temps ?

La fonction de ministre a été depuis longtemps désacraliser par les enfants, neveux et autres membres de la famille SASSOU. Ces derniers ont accès à tout, dictent les ordres depuis leurs résidences, conseillent leurs pères sur les nominations de ministres du gouvernement. L’entrée au gouvernement de Denis Christel SASSOU NGUESSO a écrasé la fonction de Premier ministre ne compte plus aujourd’hui que les dossiers ayant trait au projet de succession au trône du fils SASSOU, dont le fils SASSOU gère avec une extrême attention. Christel se croit encore dans son cocon familial doré ; tout doit se mélanger dans son cerveau, il ne s’attendait pas à ce décollage et aux ralliements de tant de personnes qui lui vouaient tant de respect et de plus rallier par son propre Clan qui le lui dise ouvertement.

Denis Christel SASSOU traine une image sombre, difficile à effacer. Elle reste communément associée à la folie des grandeurs, la cruauté, la mégalomanie, l’assassinat, la tyrannie et à de nombreuses rumeurs et extravagances.

Ceux à qui le père a mis le pied à l’étrier doivent se soumettre a sa volonté. Tout se passe dans les non-dits et dans la punition sévère qui arrive. Jean-Jacques BOUYA en essayant activement de préparer,  lui aussi, ses troupes, à la future bataille a vu arriver la sanction.  La mort d’ELONGO et sa femme sont des messages d’avertissement l’endroit de BOUYA.  Pierre OBA qui n’a pas souhaité rejoindre le camp de KIKI s’est vu aussi , son dossier médical publié sur les réseaux sociaux d’autres sont sur la sellette et ne tarderont pas à subir les affres du nouveau homme fort du Congo . D’ailleurs les poches de Jean-Jacques BOUYA n’ont pas tardé à réagir. Nous avions approché  certains d’entre eux  qui n’ont pas hésité à qualifier de désastreuse l’approche de DCSN et son équipe de combat .

Le pays, estiment t-ils  livre, une bataille avec un drapeau blanc flottant, ou est inscrit le mot « au secours » au-dessus de son  char d’assaut. La crise financière pour le Congo, au s’accentuer . Si elle n’est une surprise pour personne, elle  devrait  conduire les responsables politiques à la retenue. Pourtant en coulisse, un compte à rebours, sur la future présidentielle est lancé et une lutte acharnée pour le pouvoir se dessine.

Les passages dans les médias des ministres jugés peu accommodables par la Dream team DCSN sont désormais ultra contrôlé. Celle-ci opérant depuis le ministère de la coopération internationale. La résidence de Denis Christel, sis derrière l’ambassade de Chine, et le ministère de la coopération internationale sont transformés en centre névralgique du combat pour le trône.

En réalité, qu’observons-nous ? Une guerre de conquête cruelle et destructrice de pouvoir des vieux archaïsmes tribaux,  sorte de tigres nourris par la même mamelle, avec l’appel aux mêmes ressources d’un patriotisme teinté d’un clanisme aiguisé par la lutte pour la suprématie d’un clan . Le même surgissement clanique des identités noyés par l’obsession d’un pouvoir aveuglant , puis rénové sur fond de lutte acharnée contre les libertés fondamentales des gens entrainant  l’appauvrissement accéléré des cultures. Et puis surtout, le même processus de destruction/reconstruction des sociétés introduit par la généralisation de l’impunité, la paupérisation de larges fractions des populations et la « clochardisation » d’une partie conséquente de celle-ci.  » Après la révélation faite par Mondafrique en 2018 selon laquelle six congolais détenaient dans les paradis fiscaux plus de 5.000 milliards de francs cfa, aujourd’hui les Pandora Papers mettent à nu de gros scandales financiers mettant en cause des dirigeants de plusieurs pays du monde. Le Président du Congo y est cité,au moment où le Congo traverse une grave crise multidimensionnelle et où les Congolais souffrent.
Les révélations faites par les Panama Papers indiquaient que le moins fortuné du groupe des six ,possédait près de 20 milliards de francs cfa, alors que le plus riche en détenait plus de 2.000 milliards. Cette somme de près de 5.500 milliards représente près de 85% de la dette publique du Congo. Quel drame et qu’elle tristesse?
Cela donne un éclairage sur les questions que se posent les Congolais notamment: Où va l’argent du pétrole ? ou encore où sont passés les 14.000 milliards de francs cfa des générations futures ?
Bref ,puissent les Congolais comprendre que leurs souffrances ne s’expliquent pas par la baisse des cours du baril de pétrole mais bien par la mauvaise gouvernance, la corruption, la fraude, les détournements de deniers publics et autres. Puissent – ils en prendre sérieusement conscience  »  dixit C. MIERASSA

On ne le dira jamais assez que DCSN ne fait que servir ses propres intérêts tout au long de sa vie politisée à outrance par son père sous couvert de glorifier un Congo unifié. Notre unité nationale congolaise, ne la cherchez plus, c’est faire la part belle au clan en permanence qui se prépare, nous faire boire l’eau par les narines Le Congo vit aujourd’hui sous  perfusion économique à cause des fossoyeurs de la République SASSOU, son fils et leur clan, que peuvent-ils  proposer d’autres que la souffrance, la misère et l’humiliation ?  

Les visites à l’internationale de Maxime Gandzion se font de plus en réguliers pour accélérer les projets en cours avec le Groupe WAGNER,( lire ; http://www.dac-presse.com/christel-denis-sassou-nguesso/ ) en Turquie pour les commandes d’armes , et en Chine pour les dossiers financiers, occultes . Tout cela occasionne d‘énormes sorties d’argent du trésor public.

Mais il va se prendre une gamelle qui va le guérir du pouvoir et de la politique et il retournera dans ses affaires d’escroquerie de de détournement ou un lot douillet l’atteindrait a la maison d’arrêt

 

Maxime Gandzion et Poutine

 

 

 

 

Jean-Claude BERI

 

Pandora Papers : liste et noms des français, hommes politiques et stars

 

 

 

Laisser un commentaire