Non classé, Politique, Société

LA GESTION DE LA PEUR !

LA GESTION DE LA PEUR !

Par

Alphonsine MIKOUIZA

Alphonsine MIKOUIZA

.

Pourquoi cette thématique ?
Aujourd’hui nous constatons la sortie partout sur le territoire congolais de Brazzaville des soutiens de Sassou Nguesso.
Un soit disant Roi du Royaume Loango qui chante les bienfaits invisibles du dictateur dans le Kouilou ; un Vieux Ayessa qui chante la gloire de Sassou Nguesso, des griots du clan et affidés qui chantent la gloire du dictateur, des chefferies qui font des dons d’argent sorti de nulle part , un fils, une fille Sassou Nguesso qui fait des dons, qui jette des miettes dans la rue, des opposants qui changent de vestes etc.
Toutes ces pilliers accompagnateurs de la dictature ont PEUR !
Mais peur de quoi, de qui, pourquoi ?
Ils ont peur de la mort, de la faim, de manquer d’argent, de perdre leur vie de luxe et privilèges face à la grande misère du Peuple Congolais.
Ils ont deux sortes de PEUR.
La première PEUR, C’est la mort que Sassou Nguesso risque de leur infliger en abandonnant le navire de la dictature : attenter à leur vie, abuser de leurs enfants et femmes,( ce qu’il fait déjà : qui peut l’arrêter ?), leur couper les vivres qui viennent naturellement de la caisse du trésor public congolais.
Ils oublient que le navire va couler tôt ou tard et que l’argent amassé dans les paradis fiscaux seront de toute façon perdu à jamais.
Un jour où l’autre la mort viendra peu importe, on ne meurt qu’une fois.
La deuxième PEUR est celle qu’ils ont face à ce Peuple congolais martyrisé depuis plusieurs décennies.
Ils savent qu’il faut rendre les comptes un jour ou l’autre à ce Peuple.
Même après leur disparition, leur descendance risque de payer le prix de la trahison et de la mauvaise gouvernance, des crimes de guerre et des meurtres perpétrés partout au Congo Brazzaville.
À l’image de la mauvaise gouvernance, de la mauvaise gestion du Congo Brazzaville, ils gèrent leur PEUR de la mort de la même façon: Le manque d’une analyse des coûts /avantages pour faire le bon choix.
FAUT-Il couler avec le Navire de la dictature de Sassou Nguesso et sa famille OU BIEN se mettre du côté du Peuple congolais avec l’espoir d’être pardonné afin d’épargner sa descendance d’une fin horrible ?
Par manque d’analyse les sassouistes se focalisent sur une seule forme de PEUR, la première forme qu’ils considèrent comme la plus dangereuse à l’état actuel de la situation socio politique et économique du pays.
C’est une grave erreur pour tous ceux qui soutiennent une dictature.
Ça finit toujours mal de rester dans un navire qui coule.
Les conséquences ont des répercussions de génération en génération. (Cas Mobutu, Kadhafi etc).
Il est grand temps de choisir la PEUR la moins risquée : AVOIR PEUR DU PEUPLE CONGOLAIS ET NON PAS DU DICTATEUR.
UNE FAUTE AVOUÉE EST À MOITIÉ PARDONNÉ E
PENSEZ À VOTRE AVENIR DANS LA RÉPUBLIQUE DU CONGO.

Alphonsine MIKOUIZA

 

Laisser un commentaire