DIASPORA, Medias, Politique, Société

La nomination de monsieur collinet Makosso au poste de premier ministre a fait tomber les masques sur la place de Paris. 

La nomination de monsieur collinet Makosso au poste de premier ministre a fait tomber les masques sur la place de Paris.

Par    MEXANT EBON

EBON MEXANT

Dans la foulée de l’annonce du nouveau premier Ministre, issue du hold-up électorale de Mars dernier et, orchestré par Monsieur sassou-nguesso; tous les rats d’égouts de la diaspora congolaise de Paris, ceux-là mêmes qui faisaient semblants de critiquer le régime dictatorial de Brazzaville, se sont empressés, à féliciter la nomination de Monsieur collinet au poste du premier ministre, chef du gouvernement du Congo-Brazzaville.

  Il convient de pointer du doigt, ces faux leaders de la place de Paris, dont la plupart se sont auto-proclamés comme étant des leaders politiques; mais en réalité, ce n’est qu’un stratagème pour passer inaperçu au sein de la diaspora, dans le but de trahir notre cause commune, afin qu’ils aient accès à la mangeoire, et cela au détriment des intérêts du peuple congolais.
 Il a suffi que le pouvoir de Brazzaville fasse semblant d’entrouvrir la porte pour découvrir non seulement tous les loups qui s’étaient déguisés en peau d’agneau dans la bergerie de la diaspora, mais aussi, des crapules sans état d’âme qui sont prêts à vendre leurs frères et sœurs pour un plat de lentilles avarié.
 Ces traîtres sont comme des hermaphrodites, car ils ont la capacité extraordinaire de passer d’un cerveau de coq lorsqu’il s’agit de critiquer nuit et jour la dictature de monsieur sassou-nguesso sur les réseaux sociaux,  mais une fois la mangeoire en ligne de mire, ils changent de cerveau, pour prendre celui de l’âne lorsque les nguiri sont à portée de main.
 À la lumière de ce qui précède, la nomination par défaut de collinet Makosso au poste de premier ministre par Monsieur Sassou-nguesso, aura eu au moins un bon côté, du fait qu’il nous a permis de mieux comprendre ce qui se passe au sein de la diaspora congolaise de France, c’est-à-dire,  celui de nous avoir relevé les traîtres cachés parmi nous.
Car si on s’en tient au raisonnement par l’absurde, féliciter le nouveau premier c’est comme féliciter la victoire de monsieur sassou-nguesso à l’élection présidentielle de Mars dernier, c’est aussi comme féliciter la tricherie de monsieur sassou-nguesso qui avait été battu par un mort,  c’est aussi féliciter les déboires économiques du dictateur qui a conduit le pays en banqueroute,  c’est aussi féliciter le dictateur d’avoir emprisonné le général Mokoko , okombi salissan, Dongui Chryst Belvy  et autres.
Justement parce que la nomination de collinet Makosso est le corollaire de tout cela.
Bref, du grand n’importe quoi !
Il sied de préciser que la nomination de monsieur Collinet Makosso est un non-événement pour nous, car l’immaturité politique de certains d’entre-nous ne doit jeter l’approbre sur le collosal travail effectué par les autres membres de la diaspora.
Mexant Ebon

Laisser un commentaire