Economie, Politique, Société

LA NOTATION DU BILAN DU PROJET LA MARCHE VERS LE DÉVELOPPEMENT ( 2016- 2021) AVEC UNE NOTE DE 4/35.

Verlin Richard

LA NOTATION DU BILAN DU PROJET LA MARCHE VERS LE DÉVELOPPEMENT ( 2016- 2021) AVEC UNE NOTE DE 4/35.

Par Verlin RICHARD

Ce bilan est fait à partir des réponses urgentes promises dans le projet de société la Marche vers le développement. 35 réponses ont été identifiées et qui ont fait l’objet d’une notation.
Le dernier projet de société du Président sortant et candidat à la présidentielle de 2021, intitulé  » La marche vers le développement » se voulait être la suite logique de «la Nouvelle Espérance» et du «Chemin d’Avenir».
La Marche vers le développement devrait donc apporter des réponses urgentes à la population congolaise, considérant que la paix et la sécurité avaient été consolidées pendant les deux précédents projets à savoir la Nouvelle Espérance et le Chemin d’avenir…
Le peuple congolais rempli de pleins d’espérance devrait dès lors s’engager vers un chemin d’avenir pour une marche vers le développement.
À l’heure du Bilan, l’analyse des réponses urgentes s’impose avec une seule question : les promesses de la Marche vers le Développement ont elles étaient tenues ?
En effet, faire le bilan des réponses urgentes de la Marche vers le développement, conduit à faire une sorte d’analyse d’un bilan comptable où l’on va s’intéresser à l’actif du bilan, ici ce sont des réponses urgentes, et au passif de ce bilan à savoir d’où provenaient les ressources mises en œuvre pour financer ces réponses urgentes. Les ressources de financement provenaient soit du budget, soit de l’endettement extérieur.
Mais quant à l’actif de ce bilan, le focus ci après, s’intéresse aux réponses urgentes que la Marche vers le développement devaient apporter à la population congolaise.
LES RÉPONSES URGENTES
1- Préserver la paix, l’unité nationale, la sécurité et la stabilité.
Ces trois « emplois » du bilan devraient: (i) renforcer l’Etat de droit en application de la constitution de 2015; (ii) faire respecter par tous les lois et règlements du pays sans faiblesse ni complaisance, sans abus d’autorité non plus;(iii) mettre à niveau la force publique afin de garantir la sécurité de tous; (iv) promouvoir encore et toujours le dialogue national et l’expression des forces vives de la nation dans le cadre, par exemple, des conseils
consultatifs nationaux;(v) poursuivre les opérations d’aménagement équilibré de l’ensemble du territoire.
Note : 1/5
En effet sur les 5 réponses, les conseils consultatifs ont été créés. Ces conseils ont ils promu le dialogue national ? Le peuple appréciera !
2- Que faire, dès 2016, pour plus d’emplois au profit des jeunes ?
Les réponses urgentes attendues sur cet  » emploi » du bilan devraient : (i) créér deux ou trois incubateurs afin de diversifier l’économie dans tous les districts et communes du pays; (ii) rendre opérationnel le «Fonds d’impulsion et de garantie» (FIGA) au
profit des TPE, PME/PMI, des artisans et autres travailleurs indépendant.
Note :1/2
En effet le fonds FIGA a été créé. En l’absence de données statistiques, difficile de juger l’impulsion de ce fonds au profit des TPE, PME /PMI, et des artisans.
3- Comment faciliter, dès à présent l’accès de tous aux soins de santé ?
Sur cet  » emploi » du bilan, les réponses attendues portaient sur : (i) l’ouverture au public en 2016 et 2017, de treize grands hôpitaux; (ii) la réhabilitation er l’équipement de toutes les formations sanitaires publiques existantes; (iii) la gratuité des actes et des soins sanitaires; (iv) l’ accession aux soins des personnes démunies suivant les principes d’équité et de solidarité nationale; (v) l’operationalisation, en 2016, de «l’assurance-maladie universelle»; (vi) le financement des programmes de lutte contre certaines
pathologies; (vii)l’encouragement des initiatives privées d’offre de soins de santé.
Note : 0/7
La caisse d’assurance maladie universelle n’a été rendue opérationnelle que depuis janvier 2021 par la loi de finances 2021.
4- Comment améliorer la desserte des villes et des campagnes en eau potable et en électricité ?
Les réponses attendues ici devaient :(i) poursuivre l’opération «Eau pour tous»;, (ii) augmenter les capacités de production d’eau potable dans les villes; (iii) accélérer la mise en œuvre des différents projets d’électrification rurale par des investissements publics pour l’ensemble des localités rurales; (iv) augmenter la puissance d’électricité en développant la centrale de gaz de Pointe-Noire; en construisant le barrages de
Sounda, des micro-barrages et des centrales solaires; en finalisant les travaux du «Boulevard énergétique national»; (v) moderniser les réseaux de distribution de l’électricité dans les villes.
Note : 0/5
5- Comment améliorer le cadre de vie dans nos villes ?
Les réponses attendues consistaient à : (i) doter les villes des infrastructures urbaines de qualité; (ii) rénover et restructurer les quartiers dits précaires; (iii) désenclaver toute zone urbaine et faciliter les liaisons entre les quartiers; (iv) nettoyer en permanence les villes; (v) multiplier des logements sociaux; (vi)encadrer et contrôler les prix de location des logements…
Note : 1/6
Les logements sociaux ont été construits. Sont ils occupés par des congolais démunis ou à revenus modérés ?
6- Comment contribuer à préserver l’environnement au jour le jour ?
Les réponses attendues devaient permettre de : (i) préserver tous les écosystèmes; (ii) pour suivre les travaux de boisement et de reboisement; (iii)promouvoir l’exploitation écologique des ressources naturelles; (iv) développer des énergies renouvelables non polluantes ; (v) lutter contre la déforestation, la pollution quelle qu’elle soit; (vi) lutter contre le braconnage…
Note : O/6
7- Comment positionner le Congo dans le contexte international actuel ?
Ce dernier  » emploi » devait permettre au Congo de : (i) maintenir la diplomatie de bon voisinage en Afrique Centrale; consolider la diplomatie économique à travers le monde; (ii) valoriser les atouts naturels du pays pour attirer sur place le maximum des investissements directs étrangers; (iv) participer activement à l’intégration sous-régionale et régionale…
Note : 1/4
Notation totale : 4/35.
Le peuple appréciera !
@01/03/2021 Par Verlin Richard

Laisser un commentaire