CORRUPTION, DETOURNEMENT, Justice, Politique, Société

LE CONGO-BRAZZAVILLE AUTREFOIS UNE NATION D’ENVERGURE EN AFRIQUE 

LE CONGO-BRAZZAVILLE AUTREFOIS UNE NATION D’ENVERGURE EN AFRIQUE

Par  :  Jean François BISSILA

Jean-François BISSILA

Le système éducatif était le fleuron de notre patrie, une fierté nationale dans la mesure où le taux de scolarisation atteignait 99%, sous la houlette de notre Président MASSAMBA-DEBAT Alphonse. Son professionnalisme a permis que notre pays soit prospère et attractif. Mes remerciements envers les anciens caciques qui ont pu développer la nation grâce à leur volonté patriotique.

De surcroît, j’exprime toute ma gratitude envers nos illustres dirigeants qui nous ont légué un pays en plein essor.

Malheureusement le Congo-Brazzaville nivèle au plus bas depuis deux décennies  , il ne fait que régresser indéniablement  à cause d’une gravissime crise économique  .

Hélas ! l’accession  au pouvoir  par la junte est une tragédie , en effet  SASSOU  et son clan  commettent  les forfaitures  en toute impunité .Ils sont mêlés à d’importants  détournements de  fonds publics , il est navrant que le pays soit délaissé aux mains des prédateurs  . Une bérézina économique suscitée par la classe dirigeante qui spolie les ressources pécuniaires  nationales  , il est scandaleux  de voir les resquilleurs  agissent avec désinvolture  .

Par ailleurs , la gestion étatique consiste à nommer les membres de famille avérés incompétents à des postes stratégiques  ,  au lieu de mobiliser toutes les compétences Congolaises  au service  de notre patrie . Le népotisme annihile  la nation  à cause des nominations intempestives ,  par exemple  Christel SASSOU  avait  occupé le poste d’administrateur de la Cotrade ( filiale de la Société nationale des  pétroles  du Congo ) durant  quatre  ans .

Par la suite en Janvier 2011 , il devient directeur adjoint de la SNPC  , L’ONG Britannique Global Witness   l’accuse d’avoir dérobé 50 millions de dollars , ce qui équivaut à 29 250 000 000 francs CFA  . Il y a également  l’ONG  Américaine  avait dévoilé  que Christel  SASSOU  possède   deux villas  coûtant  5,2 millions de dollars  , ce qui  correspond  à  3 042 000 000 francs CFA .

Autre exemple  patent , Bruno Richard  ITOUA  était nommé en 1998   , président de la Société  nationale des pétroles du Congo , ensuite en 2005 , il devient ministre de l’Energie et de l’Hydraulique  jusqu’en  2011 . Son nom  est cité dans l’affaire des Panama Papers  , ses avoirs sont évalués à 34 millions de dollars , ce qui  équivaut à  20 milliards de francs CFA . En  Août 2013 , le gouvernement Congolais  fait appel à l’entreprise   Brésilienne  Asperbras  pour construire  les forages ;

Jean Jacques BOUYA  a mis à profit sa roublardise  en  facturant un forage hydraulique à 100 000 dollars  , ce qui  correspond à 50  millions de  francs CFA   , tandis que le prix d’un  forage hydraulique est   10 000 dollars  , soit  5 850 000 francs CFA   en Afrique  .

Cependant  les fameux forages  hydrauliques   ne sont pas  opérationnels depuis  2017  .  Les  magouilles financières   sont à l’origine  des maux qui  minent la nation  Congolaise .

Le peuple est abandonné  à leur sort ,  par exemple  les 2 000 étudiants Congolais  résidant  à Cuba  n’ont pas de bourse depuis trois ans  . Les citoyens Congolais peinent à survivre , les conditions impécunieuses sont la résultante  des malversations .

Certes , l’Etat Congolais est surendetté  auprès des bailleurs  de fonds , sa dette auprès de la Chine est évaluée  à 2,4 milliards de dollars , soit environ 1 450 milliards  de francs CFA .

Par ailleurs  , la France vient  d’accorder  un prêt de 67,5 millions d’euros ,  soit environ  44 milliards de francs CFA  afin de permettre une prise en charge des besoins de la population . Malheureusement les citoyens ne bénéficient jamais de cet argent  qui dilapidé  par le clan vénal  .

SASSOU incarne le degré  zéro  de la politique  au Congo-Brazzaville  

Jean François BISSILA

Laisser un commentaire