DECES, Editorial, Politique, Société

Merci à la famille LISSOUBA.

Merci à la famille LISSOUBA.

Jean-Claude BERI

 

« La mort est un vêtement que tout le monde portera. »  Proverbe africain

 

Il nous est parvenu la nouvelle selon laquelle l’enterrement du Président PASCAL LISSOUBA aurait lieu ce lundi 31, après une messe à PERPIGNAN.
Malgré les tentatives de déstabilisation et autres manipulations, les membres de la famille LISSOUBA, ont pris la sage décision qui s’imposait dans les circonstances actuelles. LISSOUBA n’appartient pas qu’a sa famille mais à tous les Congolais qui de près ou de loin ont adhéré à sa démarche politique. Nous adressons nos vives reconnaissances à la famille LISSOUBA d’avoir écouté, suivies et surtout respectées les dernières volontés de l’illustre disparu.

Les Congolais, nombreux et toutes chapelles confondues, ayant exprimé leur souhait de voir enterrer momentanément en France le Pdt PASCAL LISSOUBA loin de ses terres et aïeux sont soulagés.

Les Congolais estimant que tant le pays n’aura pas recouvré la paix digne d’Etat de droit, beaucoup de ses filles et fils rejetteront les honneurs de l’hypocrisie, souvent intervenant après la mort de ses derniers.

Certes, Les Présidents YHOMBI et LISSOUBA nous ont laissé dans une grande tristesse en les voyant ensevelis hors de la patrie dont ils ont assumés la gouvernance. Mais nous gardons l’espoir d’honorer dignement ces personnalités à la hauteur de leur statut et dans le respect de nos traditions et coutumes.  Quels leçons devrons-nous tirer en tant que BANTOUS ?

Le risque de voir ces dépouilles être vandalisées par un pouvoir qui s’adonne aux pratiques mystico-religieuses-sataniques pour la pérennisation d’un pouvoir assis sur les mœurs malsaines est grand, cela nécessite de notre part la grande prudence.

Si ce pouvoir veut tant la paix dont il se vante à longueur de journée, ils n’ont qu’à commencer par lever les sanctions et condamnations stupides qui pèsent sur les dignes filles et fils qui sont obligés de demeurer en exil. De normaliser la vie politique afin d’éviter de voir d’autres cadres du pays obliger de fuir le Congo-Brazzaville laissant derrière eux carrières, familles, et amis pour recouvrer un peu de dignité à l’étranger. De faire des honneurs à YOULOU et MASSAMBA, au lieu de les maintenir dans l’oubli et l’ignorance. Tous ces présidents disparus doivent être réhabilités et rétablis dans leurs statuts d’anciens président et doivent bénéficier des sépultures dignes de ce nom.

Notre quête pour l’enterrement en exil de tous ces compatriotes est un message  pour la restauration de la liberté, la démocratie et le respect de la dignité humaine. Respectons-nous vivants.

Jean-Claude BERI

NB :  A cause du COVID 19, il est vivement  recommandé aux congolais de modérer le déplacement sur PERPIGNAN

Laisser un commentaire