DROIT, Environnement, MINE

Mines : L’australien Sundance Resources déclare la guerre à la République du Congo

Mines : L’australien Sundance Resources déclare la guerre à la République du Congo

 

Avec Bloomberg

 

Mines : L’australien Sundance Resources déclare la guerre à la République du Congo

Le mineur australien Sundance Resources a déclaré qu’il lancerait un processus d’arbitrage contre la République du Congo de 8,76 milliards de dollars de dommages-intérêts, après que le gouvernement a résilié son contrat de développement de l’énorme gisement de minerai de fer de Nabeba, selon les rapports.

Le permis Nabeba fait partie de son énorme projet Mbalam-Nabeba, qui chevauche la frontière du Congo et du Cameroun. L’explorateur de minerai de fer a commencé ses opérations dans le nord de la République du Congo en 2010 et a investi près de 300 millions de dollars. Il n’a pas encore commencé à extraire du minerai de fer.

Sundance a déclaré que l’annulation est «époustouflante par sa taille et son audace et au mépris des lois minières du Congo».
On estime que le gisement du côté congolais contient au moins 500 millions de tonnes de minerai.

Sundance Resources a été officiellement radié de la Bourse australienne après ses troubles en Afrique, a rapporté lundi le Market Herald.

Le gouvernement congolais a plutôt octroyé trois nouveaux permis à une société relativement méconnue avec le soutien chinois, Sangha Mining Development, une société basée dans la ville de Pointe-Noire, selon le décret obtenu par Bloomberg.

Dans un décret signé conjointement en novembre par le président Denis Sassou Nguesso et quatre ministres, le gouvernement a invoqué plusieurs raisons pour résilier le contrat, dont un développement insuffisant et un non-paiement des redevances.

Le PDG Giulio Casello a déclaré que Sundance avait informé le gouvernement de sa contestation après avoir entendu la décision «par des canaux informels» plus tôt en décembre. L’entreprise a eu du mal à lever des fonds pour le projet car le certificat d’impact environnemental n’avait pas été signé, a-t-il déclaré.

En 2013, la société chinoise Sichuan Hanlong a tenté une prise de contrôle de 1,2 milliard de dollars de Sundance qui lui aurait donné le contrôle du projet de minerai de fer.

Avec Bloomberg

Mines : L’australien Sundance Resources déclare la guerre à la République du Congo

 

Laisser un commentaire