Culture & Loisirs, Musique Congolaise

Pierre KINSAKIENO des Bantous de la capitale : Le Son d’un grand génie.

Pierre KINSAKIENO des Bantous de la capitale

Pierre KINSAKIENO des Bantous de la capitale :

Le Son d’un grand génie.

 

Par 

Clément OSSINONDE

 

Le trombone, est depuis quelques années un instrument de la rumba  à part entière, mais les vocations tardent à s’exprimer. Le trombone est peut-être aussi l’instrument, qui en Rumba a suivi l’évolution la plus lente.

Cet instrument est de ceux qui ont attendu le plus longtemps un soliste de classe capable de le représenter. Parmi les meilleurs trombonistes que compte la musique congolaise actuellement Pierre Kinsakieno « Mà Pierre trombone » des  Bantous de la capitale est parmi les meilleurs. Il a fait du trombone à coulisse un instrument mélodique capable d’improviser comme les autres instruments de la Rumba et des musiques du monde.

Depuis le trombone s’est imposé à Pierre Kinsakieno qui avec des instrumentistes respectables comme : Arthur Samba « Nona », Michel Ngoualali (saxo) – Samuel Malonga, Armel Bantsimba (trompette) forment l’excellente section « Cuivres » du moment. C’est la section que leur légués le patrimoine musical des pères fondateurs des Bantous, particulièrement « Les grands Sax » du bassin du Congo : Nino Malapet et Jean Serge Essous.

Pierre Kinsakieno : Professeur et Musicien avec diverses expériences.

Pierre Kinsakieno a fait ses études à Brazzaville. Son cursus de formation et de pratique professionnelle est couronné par une très brillante carrière. Il est successivement Instituteur, Professeur et Inspecteur de CEG.  (Collège d’enseignement générale).

Il a été formé dans les grandes écoles d’enseignement du Congo-Brazzaville : ENI, INSSED et ENS avant d’évoluer dans les structures ci-après : Ecole primaire de la Fraternité – CEG  Nganga Edouard,  Moukondo et Matsoua, puis Inspecteur de CEG spécialité S.V.T. – Lieu de service : Inspection des CEG.B1 où il est régulièrement en activité.

Dans toutes ses structures de transmission de connaissance, Pierre Kinsakieno a eu le mérite de développer son employabilité pour conduire une stratégie de carrière, pour exploiter une opportunité professionnelle, et pour mieux répondre à ses aspirations et envies personnelles.

Le parcours musical de Pierre Kinsakieno « Mà Pierre Trombone »

En dépit des fonctions importantes qu’occupe le professeur Pierre Kinskueno dans le domaine de l’enseignement, son avenir passera également par la fonction de Musicien.

Professeur et musicien, cumul d’emplois publics. En effet, professeur au sein d’un organisme public d’enseignement secondaire, Pierre Kinsakieno a jugé utile de cumuler cet emploi avec celui de musicien pour le compte actuellement d’une collectivité publique : « L’Orchestre Les Bantous de la capitale » depuis 2009.

Tromboniste à coulisse de grand talent, Kinsakieno possède de grandes qualités techniques, une confiance en soi, la volonté d’approcher le plus possible la perfection. Ses objectifs de carrière sont de trouver de nouveaux moyens d’intéresser un large public.

Rappelons en bref ce qui a marqué le développement de la personnalité musicale de Pierre Kinsakieno « Mà Pierre trombone » ces 25 dernières années.

Notons que pour réussir au poste de « super tromboniste » et développer de nombreuses expériences, il lui a fallut incontestablement posséder la musicalité, mais aussi les qualités humaines et organisationnelles :

De 1975 à 2009 : L’exceptionnel talent de Pierre Kinsakieno au trombone à coulisse se révèle d’une extraordinaire aisance mélodique par laquelle tout le monde se le dispute. Comme en témoigne le grand nombre des groupes dans lesquelles, il a contribué énormément à leur réussite :

– 1975 – début d’apprentissage du Trombone à Coulisse par Maître Samuel Malonga « Samy-Trompette » alors chef de la Fanfare Salutiste de Brazzaville.

– de 1977 à 2008 : Une émulation en permanence dans les groupes : « L’Echo du Salut », « Orchestre national de la jeunesse », « Orchestre du 8 Février », « Orchestre national du congo », « Orchestre Balet Les Anges », « Banga Jazz de ZAO », « Academie Etc. De Kim Douley », « Africa Brass », « Bana Poto-poto », « Congo Groove System’s, « Karaoke-K ».

Du 6 Juin au 18 Juillet 2006 : Stage de musique au C.C.F. de Brazzaville  par Rido- Bayonne.

De 2009 à nos jours, Pierre Kinsakieno a définitivement opéré son choix : « Les Bantous de la capitale ». Et pour mieux affirmer sa volonté de changement, il se présente en tromboniste à coulisse de haut niveau, en compositeur et en arrangeur.

Rappelons également à son actif, des activités mutiformes dans le domaine de la formation et de la participation à diverses manifestions nationales et internationales. Dans cette attitude, il faut voir une preuve supplémentaire de l’intelligence, de l’adaptabilité et de la fidelité de Pierre Kinsakieno :

-Participation à des grandes festivités à L’étranger, avec diverses formations,  précisément à Kwanza Sud (Angola),   Sao-Tome et Principes, Tripoli (Lybie), Ségou (Mali), Moscou (Urss), Adis-Abeba (Ethiopie), Paris, Murat, Montguyon (France), Pyongyang (Coréé du Nord), Seville (Espagne), dans tout le bassin du Congo et en Afrique de l’Ouest.

Sans oublier que le super-tromboniste Pierre Kinsakieno , très solicité, à eu à accompagner en solo, plusieurs musiciens dans leurs prestations, comme : Aïcha Kone, Manu Dibango, Meiway, Jacob Devarieux, Tchala Muana, Carlito, Pierrette Adams, Alexi Morino, Princèsse Lover, Singuila, Paul Le Perc, Mbilia bell, et avec tous les grands noms de la musique congolaise au Congo-Brazzaville.

Enfin, Pierre Kinsakieno « Mà Pierre Trombone » demeure la Star du moment dans le domaine du trombone à coulisse.  Il a conscience d’avoir influencé de nombreux trombonistes, aussi il n’a fait que réaliser une synthèse de divers styles. Ce n’est donc que justice qu’on lui ait tant pris. Et ça lui fait plaisir, car on est touours content d’avoir contribué à quelque chose, que le message ait été reçu.

Clément OSSINONDE

Laisser un commentaire