DROIT, Justice, Politique, Société

REBONDISSEMENT DE L’AFFAIRE PARFAIT KOLELAS ET AUTRES

REBONDISSEMENT DE L’AFFAIRE PARFAIT KOLELAS ET AUTRES

Par :  Ghys Fortune BEMBA-DOMBE 

Ghys Fortune BEMBA-DOMBE

Après son discours prononcé au cours de sa prestation de serment à la magistrature suprême le 16 avril 2021, où il a rendu  hommage à Parfait Kolélas et présenter la feuille de route de son nouveau quinquennat, M. Sassou croyait certainement avoir rassuré les congolais. Grosse erreur ! Les conclusions des premiers rapports d’autopsie et de toxicologie sur  corps de Parfait Kolelas, la course aux postes et la crise multidimensionnelle taraudent toujours les esprits au Congo.

Conscient, de nombreux prétendants aux maigres postes de responsabilités et pour calmer les ardeurs des lieutenants qui ont participé à la magouille électorale de Sassou, le porte – parole de la majorité présidentielle, Parfait Iloki a déclaré que, «  personne ne sera laissé au bord de la rue et tout le monde n’est pas appelé à servir le pays au gouvernement ». Mais cela ne convainc personne quand on sait que, M. Sassou Dénis vient de récidiver dans les dépenses de prestiges en recevant vingt chefs d’Etats et cohorte pour fêter son sacre, alors qu’à côté, le citoyen lambda vit dans la précarité totale ( manque d’eau et d’électricité, pas de système de soins de santé fiable pour se soigner, manque d’infrastructures scolaires et numériques de qualité pour assurer la formation et l’avenir des jeunes, chômage criard ), paralysie de l’école en grande partie depuis une semaine occasionné par la grève des enseignants qui ne perçoivent pas leurs émoluments depuis six mois, idem pour les étudiants et les retraités qui broient le noir avec de dizaines de mois d’impayé…

Plus d’une personne ne croient plus aux discours du Bonaparte Sassou Dénis. Nombreux l’accuse a tort ou à raison d’avoir mis le Congo a sac et liquider d’une manière ou d’une autre ses adversaires et toute personne qui ose lever le doigt le cas, de Guy Brice Parfait Kolelas.

Retour sur l’affaire Parfait Kolelas

Selon des sources proche du dossier, les premières conclusions d’autopsie et les conditions qui entourent l’évacuation de Parfait Kolelas conduiront inéluctablement a un procès qui devrait connaitre les dépositions de certaines personnes comme : Firmin Ayessa, Claude Alphonse N’silou, Patricia Yoka, Jean Jacques Serges Yhombi Opangault, Richard Bileckot, Roger Bitémo, Bonard Moussadio, Christopher Kiakouama, Nathalie Tati-Kolelas, Mexant Kolelas, Félicie Nzoumba – Kolelas. Avant que, la justice et les Ong de droits de l’Homme se prononcent officiellement sur cette affaire, d’après certaines indiscrétions et le communiqué du 22 avril 2021 de Maitre Wiliam Bourdon, avocat de la famille Kolelas, Guy Brice Parfait Kolelas serait décédé le 21 et non le 22 mars 2021 des suites d’une défaillance cardiorespiratoire alors que M. Sassou a parlé  de la covid-19 le jour de sa prestation de serment. Thèse que plusieurs personnes réfutent vus les propos  discourtois tenus par le vice-premier ministre Firmin Ayessa et les conditions de son évacuation. Pour mieux fixer la lanterne, une contre autopsie va être réalisé dans quelques heures. La mort de Parfait Kolelas peut être assimilée à celle de Mzeé Laurent Désiré Kabila de la R.D.C et Eyadéma du Togo, morts au bercail mais leurs macchabées avaient fait un allez – retour de leurs pays respectifs à l’étranger. Selon nos sources, il existerait des faisceaux d’indices qui mettront en difficultés, Firmin Ayessa et Claude Alphonse N’silou sur leurs prophéties attentatoires, le général Pascal Ibata, la ministre Lydia Mikolo, le professeur Richard Bileckot qui ne voulait pas monter dans l’avion avec ses propos contradictoires, Patricia Yoka (cadette d’Antoine Nicephore Fylla de Saint-Eudes et pote du couple Sassou Dénis). Cette dernière s’est enrichie sur le dos des malades et des cadavres des officiels congolais. Elle est indexée pour l’avion qu’elle aurait affrété alors que, Félicie Nzoumba – Kolelas aurait sollicité un autre avion. Le journaliste Serge Mienahatta qui avait reçu Guy Brice Parfait Kolelas a la télévision nationale congolaise et non Bibiane Itoua-Kouloumbou et Marie Jeanne Kouloumbou comme ce pseudo prophète et Cie l’ont balancé sur les réseaux sociaux…

S’il est vrai que M. Sassou par bonne ou mauvaise foi, avait instruit son ministre de la santé et le directeur général du Trésor, Ngondo Albert de décaisser 100 millions de francs cfa, cependant la répartition de cette bagatelle interroge : 56 millions pour l’avion, 10 millions pour Nathalie Tati-Kolelas qui accompagnait Parfait Kolelas (mort ou vivant), 21 millions remis a Juste Kolelas (Gérant testamentaire de Parfait kolelas) pour remettre aux enfants, le reste pour éponger les dettes de Parfait Kolelas comme s’il était déjà mort.

Bref, Guy Brice Parfait Kolelas est mort mais sa femme doit être protégée, ses pensées doivent continuer. Ainsi, il doit être inhumé dans la paix, le calme et la dignité à l’image, des obsèques du Prince Philipp qui ont rapproché Harry et William et réconcilié le Royaume Unie, de Nelson Mandela qui avait connu la participation de tous. Bien que de nationalité française, mais en sa qualité de député congolais, ancien ministre et ancien administrateur de front national, enseignant à l’université en France, il a droit aux honneurs et privilèges de son rang. C’est pour cela que le président de l’assemblée congolaise, Isidore Mvouba qui a délégué une mission en ile de France ne devrait se limiter là. Idem surtout pour Anatole Collinet Makosso, voisin immédiat de Parfait Kolelas qui était son partenaire de paix avec lequel ils ont pu stabiliser le département du Pool et même Brazzaville. Hugues Ngouolondélé et autre qui parlent constamment du vivre ensemble devraient s’y mettre pour éviter que les choses partent dans tous les sens. Il est temps d’éviter que Paris et Brazzaville se transforment Paris en champs de batail tels que les uns et les autres le promettent.

Prélude d’y revenir, il sied de dire haut et fort, qu’il est normale de lever le voile sur la mort de Guy Brice Parfait Kolelas comme le souhaite nombre de citoyens qui ne comprennent pas comment peut-on transporter un malade de covid-19 atteint d’autres pathologies sans équipement et matériel approprié pire, les passagers de ce vol ne portaient pas des Epi équipements de protection individuelle. D’ailleurs, Maitre William Bourdon, des députés français et autres qui se basent sur plusieurs textes dont, l’article 121 du code de procédure pénal français, scandalisés sur les conditions de transports et cohorte qui ressemblent à une négligence ou complot ont été autorisé à déposer plainte au parquet de Bobigny. Mais, laisser, une famille se déchirer, des extrémistes et des profito-situationnistes se positionner ou entretenir un volcan sur le dos du défunt Kolelas » est malhonnête. (A suivre après notre retour de Ndjamena).

Ghys Fortune BEMBA-DOMBE

Écrivain-Journaliste Consultant en communication et sur les questions de sécurité et de paix. En formation d’expertise de lutte contre la cybercriminalité

source:  http://zenga-mambu.com/2021/04/24/rebondissement-de-laffaire-parfait-kolelas-et-autres/

Un commentaire

  1. Pingback Avril – Afrique subsaharienne | Revue de presse Emancipation

Laisser un commentaire