Editorial, Politique

Retour triomphal pour Claudine MUNARI MABONDZOT baptisée pour la circonstance « La Reine de MOUYONDZI »

MUNARI A MOUYONDZI

Retour triomphal pour Claudine MUNARI MABONDZOT baptisée pour la circonstance « La Reine de MOUYONDZI »

Par 

Jean-Claude BERI

 

 » Le Congo est-il enfin sorti de son tunnel post électoral essentiellement secoué par le vol électoral de 2016   et l’atteinte flagrante des droits humains par le camp des prédateurs qui ont usurpé la victoire du peuple?  Ca, c’est une autre paire de manche. Seulement on ne trompe pas le peuple deux fois. »

 

A Mouyondzi , Claudine MUNARI MABONDZOT renfile le costume du présidente du MUST , après une interruption et une interdiction de mouvements depuis 5 ans causée par des personnes pratiquant une politique  barbouzarde imposée à plusieurs leaders de l’opposition.

On a l’a cru finie, usée et complètement lessivée, Claudine a su démentir l’opinion congolaise en générale et particulièrement les ressortissants de MOUYONDZI qui lui ont réservé un accueil triomphal. Pour ceux qui savent observer les choses ont certainement remarqué l’immense émotion de bonheur qu’elle a suscité en refoulant les pieds au siège de l’UPADS à DIATA. Son impact au sein de ce parti,  ou elle a manifestement encore de milliers de sympathisants,  reste intact. Cela n’a pas échappé à l’observateur politique qui sait déchiffrer les événements, MADINGOU n’a point terni l’image de la REINE de  MOUYONDZI disent-ils.

Ce déplacement était prévu et programmé avant MADINGOU par son entourage qui lui demandait de reprendre le contact sur le terrain ou des milliers de partisans et sympathisants le réclamait.  « On ne se débarrasse pas aussi facilement d’une Reine » C’est ainsi qu’elle a été baptisé par PEM « la Reine de MOUYONDZI ». Admirée, puis conspuée, symbole d’une opposition de plus en plus contestée et incomprise sur le terrain. Pourtant, les faits nous démontrent le contraire, Le MUST avec Claudine MUNARI MABONDZOT ne s’est jamais aussi bien portée.

Supposée – à tort – en déclin, elle a retrouvé son lustre, sous la double impulsion de ses militants et sa combativité légendaire. Il est surtout frappant de constater l’estime unanime que lui vouent les populations de MOUYONDZI dès qu’elle a foulé le sol de cette localité difficilement perméable…. Sous le sceau d’un nouveau départ du MUST, elle veut reconquérir sa proximité avec le peuple pour être au plus près des questions quotidiennes dont elle a été longtemps privé.

Le Congo est-il enfin sorti de son tunnel post électoral essentiellement secoué par le vol électoral de 2016   et l’atteinte flagrante des droits humains par le camp des prédateurs qui ont usurpé la victoire du peuple?  Ca, c’est une autre paire de manche. Seulement on ne trompe pas le peuple deux fois.

Marquée par le combat mené au sein du FROCAD avec d’autres compatriotes, Claudine MUNARI MABONDZOT veut redynamiser et donner un nouveau sens à une opposition immuable et sclérosée.

« Un autre regard en avant est nécessaire dans la construction de la   démocratie congolaise. « C’est une belle journée », a également glissé Patrick Éric MAMPOUYA.

 

Jean-Claude BERI

Laisser un commentaire