Culture & Loisirs, DIASPORA, Education, HISTOIRE, Medias, Politique, Société

SLOGANS, RÉALITÉS, MUTATION DE L’HOMME VERS L’HOMME.

SLOGANS, RÉALITÉS, MUTATION DE L’HOMME VERS L’HOMME.

 

Par  :  Fernand Mathias  NDALLA

 

Fernand Mathias  NDALLA

Sommes-nous toujours dans un monde à formule magique pour soulever tout un peuple ou uniquement des partisans qui ont toujours les yeux bandés ? Car, il faut construire un monde réel avec une intelligence donnée qui vient défricher notre paysage en friche. La magie des formules magiques n’a donné qu’un monde statique où les Slogans viennent s’échouer au bord du fleuve et de la mer comme des choses indésirables. Ces hommes qui ont pour fonction d’agir par des slogans, sont-ils capables de montrer où commence leur intelligence, et où s’achève leur intelligence ? Car sur le terrain rien ne se réalise de bon qui colle à la réalité pour changer le quotidien du peuple.

Au fil du temps, le peuple s’en est aperçu de la nature réelle de ses dirigeants, que les formules élevées de haute voix n’avaient q’un commencement léger et ne pouvaient être consistante sur le terrain. Qui peut changer l’état du peuple assoiffé du changement, en attente d’une Grande Espérance ou Mutation Morale et Intellectuelle ? Qui réellement vaut ce qu’il dit et ce qu’il a pensé positivement avec Amour pour son Environnement ? À la marche des choses, ces hommes-là ont toujours été des Incapables pour être au devant d’un peuple et d’être des Architectes qui transforment un Lieu Hostile de Vie à un Lieu Agréable de Vie. Tous les Atouts que peuvent représenter un état donné s’envolent dans la nature au profit du Mal. L’univers politique et civil devient un Enfer qu’il faut fuir en abandonnant Tout Espoir d’Évolution. Ainsi est cet Enfer où l’on Scande à travers la Radio, la Télévision, les Panneaux Publicitaires les Objectifs à long terme du Pouvoir. Pauvre peuple sans Démiurge au devant qui trace, montre, construit, élabore le Destin d’un Peuple. La réalité est-elle trop Coriace pour que les formules viennent échouées aux abords d’un fleuve ou d’une mer ? Car ces hommes ne sont pas à leur place, ils ne sont que l’Effet d’une Usurpation du Pouvoir National.

Nous abordons ce sujet comme une Plaie Béante qui tue les Espoirs d’un peuple qui pense franchir une Étape, mais reste toujours Statique et Dégradé comme une Mare qui ne bouge pas. Et qu’est-ce qu’un Slogan et qu’est ce qu’une Réalité qui fait buter les gens ? Quand ceux-ci décident de passer du Stade du Verbe ou de la Parole à sa concrétisation en fait réel et palpable.

Le Slogan se définit comme :  » Une formule brève et frappante lancée pour propager une opinion, soit soutenir une action quelconque. Slogan politique. Phrase publicitaire concise et originale, conçue en vue de bien inscrire dans l’esprit du public le nom d’un produit, d’une firme. Et la Réalité est un état qui montre le naturel d’une situation. Caractère de ce qui est réel , de ce qui ne constitue pas seulement un concept, mais une chose, un fait. Caractère de ce qui existe en fait (et qui n’est pas seulement une invention, une illusion ou une apparence). Le savoir dire, le savoir proposer et le savoir réaliser telle est cette trilogie que doit avoir le constructeur ou le réalisateur de toute formule proclamée. Il faut avoir en son sein une capacité profonde d’amour en intégrant en soi les trois notions de Constructeur, de Conservateur et d’Amour, car il y a dans l’Amour, l’Eros, la Philia et l’Agape qui font que celui ou celle qui a ce Don transforme toutes choses en réel pour le Bien d’autrui. L’homme de la Transformation sera t-il dans la Réalité Congolaise en ayant en lui le Mariage avec le Savoir – Don parce que acquis avec la vérité.

Mais depuis 15 août 1963, la révolution

construisit un Univers du Slogan inerte qui ne veut rien dire.

1 – LE SLOGAN UNE RÉALITÉ DÉTOURNÉE DE SON VRAIE BUT L’OBJECTIVITÉ.

Le Slogan est cette faiblesse des hommes politiques à se cacher derrière la Formule Magique qui calme le peuple pensant devenir par son contenu une source de changement et d’amélioration de la Condition Humaine du peuple. Condition qui reste pénible pour le peuple adhérant aveuglément à la formule qui transformera sa réalité en un Rêve de bonheur. Car les Candidats aux citations magiques qui soulèvent la passion du peuple en partisans aveugles et yeux bandés. Citant les, ces Slogans devenus des Cimetières Étatiques parce que restés Statiques. Les voilà ces formules magiques ayant vu le jour sans lendemain.

A – SEPT HEURES DE TRAVAIL ET NON SEPT HEURES AU TRAVAIL.

Le travail a toujours été au Congo-Brazzaville un milieu dans lequel les Paresseux se retrouvent refusant la méthode qualitative de contrôle, de mise en service et d’exécution de sa fin. Les Serviteurs les plus Aguerris ne sont pas parce que manquant de bonne formation et de moralité. La tête, le cerveau qui enregistre le modèle d’exécution n’est pas à sa place. Parce que travailler pour la Collectivité est difficile, car s’asseoir dans un lieu pendant un certain temps en donnant le Meilleur de Soi qui améliore la productivité de sa fonction.

Fonction nominative dont on ne sait pas comment s’y tenir et montrer la Noblesse de son Engagement pour l’État fait défaut. Il n’ y a ni la Conviction, ni la croyance en quelque chose plus élevée dans sa nature d’homme et la Foi accompagnant la lumière du travail. La compétence, cette aptitude qui est en nous et qui accompagne nos Actions Justes qui honorent notre Dignité en faisant de nous des hommes de Droiture. Mais c’est le Contraire du Bon Travail que nous faisons.

B – SEPT HEURES AU TRAVAIL.

C’est le Règne de la Paresse, du boycott du travail, de l’inconscience, d’être à une place qu’on ne mérite pas. Seul un acte de présence suffit pour y justifier sa journée de travail, on n’est à une Place non méritée où l’on cache ses défaillances. Cela pose le problème imagé de l’HOMME QU’IL FAUT À LA PLACE QU’IL FAUT.

C’est une Place qui n’est pas de sa Compétence morale, on triche continuellement dans la pratique et le rendement de la personne est nulle. Pendant ce temps l’État celui en qui on doit élever sa Richesse et son Prestige est en Déclin. Il y a un défaut d’hommes et de femmes, il y a la Débrouillardise le sens du travail est renversé. Tout un chacun ne connaît pas son mérite et sa place dans la Construction de l’Édifice.

C – AUTO SUFFISANCE ALIMENTAIRE.

Un autre Slogan pour épater le peuple, le Président de la République connaît il la Houe, la Pelle, le Râteau et les techniques de production agricoles. L’acteur principal qu’est le Paysan ou la Paysanne ne sont pas écoutés sur la façon de faire. L’état des routes, la santé, l’alimentation des paysans et paysannes, la vente de leurs produits et l’acheminement des produits dans le marché intérieur. L’accès des paysans à la terre et leur formation continuelle aux nouvelles techniques de culture. C’est un monde que le gouvernement nie et néglige parce que ne portant pas les aspirations légitimes de sa condition.

D – ÉLECTRICITÉ POUR TOUS ENCORE UN SLOGAN À L’EAU.

On a chanté que le Congo-Brazzaville devait avoir une indépendance énergétique. La construction du barrage d’Imboulou à accouché d’une souris. La question énergétique pose le problème de la Couverture Nationale en électricité avec une formation rigoureuse des hommes, d’une gestion saine des ressources engendrées. La base d’une industrialisation se fait par son canal, les Objectifs ne peuvent être atteints quand ceux qui sont à la tête ne savent pas qu’est ce qu’une Organisation Économique. Il faut un travail rationnel avec des hommes compétents.

E – L’ÉMERGENCE DU CONGO BRAZZAVILLE EN 2025 ENCORE UNE FORMULE D’ÉCHEC.

Un pays pour apparaître dans un futur à besoin d’une Expertise faite par des Hommes Compétents qui réfléchissent en trouvant les solutions qui soignent un malade comme le Congo-Brazzaville qu’il faut une Thérapie la plus stricte. On identifiant le Mal qui ronge son développement, il faut des Élites d’une Autre Race dotée d’un Patriotisme économique qui ne laisse pas couler ses Entreprises à l’Eau. C’est une Élite bien formée au Service de la Nation Entière. Ce sont les hommes compétents qui sont à la Base d’une Réussite claire d’un pays en prenant librement des Décisions Salutaires qui sauvent l’ensemble du pays. Sans liberté du peuple, il n’y a pas d’ÉMERGENCE à l’horizon.

2 – RÉALITÉS CORIACES ET ÉCHECS DE TOUTES ACTIONS SANS BONNE FOI.

Un gouvernement doit coller à la réalité pour voir le sens de son Orientation sur le terrain. IL FAUT AVOIR LA SAGESSE DU LIEU POUR AVOIR LA GRANDEUR DU DEDANS. Il faut avoir le Sens de l’écoute pour intégrer les suggestions des différents acteurs qui concourent à la réalisation de ses réformes avec une dimension de partage avec les populations. La consultation des partenaires en toute honnêteté dans l’exécution d’une projection qui doit façonner le milieu afin que le peuple jouisse du Bien Être et de l’amélioration de sa Condition.

3 – QUEL HOMME OU FEMME POUR LE CHANGEMENT ?

L’homme ou la femme appelé a être au devant la Scène doit avoir une bonne moralité. Et cet individu doit savoir distinguer son intérêt personnel à l’intérêt collectif. Savoir quitter son état intérieur de tribu à un état d’être cultivé Transcendant son origine antérieure à l’effet dynamique de la citoyenneté. Se mariant à la Raison celui-ci va habiter le Temple de la Vérité et de la Lumière en refoulant les ténèbres dans son lieu de péché. C’est cette mutation que l’on attend pour demain et le futur.

Fernand Mathias Ndalla

Laisser un commentaire