DIASPORA, Editorial, Justice, Politique, Société, Tribune libre

Un gouvernement pour préparer le sacre de KIKI

KIKI SA GARDE rapprochée

Un gouvernement pour préparer le sacre de KIKI

SASSOU A LA MANŒUVRE POUR CÉDER SON FAUTEUIL A SON FILS

 

Par   Jean-Claude BERI

 

Le jeu de cachoterie de la distraction politique est finie.  La politique nauséabonde reprend du service avec son lot de panier de crabes, serpents à sonnette, la glorification des partisans du moindre effort bref le règne de médiocres au sommet de l’Etat

Depuis son opération de sabotage de la campagne de Guy Brice Parfait KOLELAS dans le Niboland, L’UPADS de TSATY MABIALA avait déjà choisi son camp : Celui de la traitrise, de l’absence de conviction, de l’éventreur de l’opposition. De Madingou jusqu’au élection de mars 2021 ,  TSATY MABIALA était dans la négociation de trois postes ministériels. Convaincu d’avoir rempli sa mission du loup dans la bergerie, il s’attendait à être récompensé à sa juste traitrise.  De trois ministres, un seul est appelé. Colère et mécontentement à L’UPADS. On convoque d’urgence une réunion spéciale ce dimanche pour demander au seul appelé de faire marche arrière dans une concertation des cancres qui font semblant de s’étonner.  Il serait difficilement acceptable que ce membre éminent du parti UPADS ait pris cette décision seul.  Nous sommes devant un marchandage savamment orchestré depuis la nomination de TASTY MABIALA comme chef de file de l’opposition. Il fallait avant tout museler l’opposition et ensuite l’éventrer. Avec ce copinage honteux  l’UPADS fait aujourd’hui partie de la mouvance présidentielle. La déclaration attendu  à ce sujet de la direction du parti ne serait que de la pure distraction politique.

SASSOU et le PCT viennent de marquer un pas important dans le processus de succession du pouvoir de père en fils. En effet, l’entrée au gouvernement de ce fils vomi par les Congolais  est la sacralisation de ce dernier au rang de vice-président. Le poste n’est pas choisi par hasard, en sa qualité de ministre de la Coopération Internationale et de la promotion du partenariat public privé, Denis Christel SASSOU NGUESSO, aura la tâche d’étoffer son carnet d’adresse, de rencontrer tous les traders en conflit avec lui afin de régler leur contentieux et enfin d’organiser son propre réseau français de soutien à son projet de succéder à son père

C’est le vrai projet de ce mandat, tout faire pour donner à Denis Christel SASSOU NGUESSO le statut d’un homme politique à la stature d’un homme d’Etat

Le virus transmis par SASSOU NGUESSO à son fils Christel va au-delà de la simple ambition vorace du pouvoir. Avec les Nguesso, on n’hésite pas à pactiser avec le diable pour réussir ou plus exactement pour conserver coute que coute les rênes du pouvoir. Vendre son âme au diable, selon les prix du marché (ici le pétrole congolais) n’est nullement prohibé. C’est même encouragé par d’autres parents familiaux puisqu’ils contribuent à l’exécution du bradage du pétrole congolais. Cela va même au-delà puisqu’ils n’ont pas hésité à projeter l’assassinat de Guy Brice Parfait KOLELAS et de le mettre à exécution sans état d’âme.

Avant même sa prise de fonction, ce gouvernement part avec une faiblesse monumentale. Ça ne serait pas le postiche de premier ministre nommé qui contrôlera ce gouvernement mais bien Denis Christel SASSOU NGUESSO.  C’est bien là la revanche de KIKI, malmené au PCT et par les caciques du clan qui ne veulent pas appuyer ce projet macabre. SASSOU NGUESSO en bon roublard politique a su déjouer tous les plans des adversaires de KIKI.

L’échiquier de ce mandat est en place plus d’opposition incontrôlable avec la disparition de Guy Brice Parfait KOLELASPaulin MAKAYA aura du mal a convaincre l’électorat de UDH-YUKI . TSATY MABIALA est déjà dans la nasse, MUNARI joue encore la résistance pour combien de temps. MIERASSA et sa bande attendent toujours un signe du ciel pour se mouvoir.

Alors dites-moi quel intérêt aura KIKI à vouloir libérer les prisonniers politiques qui manifestement sont des adversaires coriaces à son projet ?

Au ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille public , Roger Rigobert ANDELY, seul point qu’on peut qualifier de raisonnable de ce gouvernement, quel moyen auriez vous pour appliquer les 48 mesures du FMI et solder le dossier de la disparition des 14 000 000 000 fr cFA?  D’autant plus que tous les congolais savent que KIKI et BOUYA sont mouillés jusqu’au cou dans ces affaires, oserez-vous les dénoncer ? La réponse est connue que c’est NON et NON. Roger Rigobert ANDELY est là juste pour arrêter l’hémorragie financière et préparer un bon bilan de conquête de pouvoir pour Denis Christel SASSOU NGUESSO.

La nomination du ministre des Hydrocarbures Bruno Jean Richard ITOUA, ancien locataire de même ministère revient à la maison pour verrouiller tout, effacer toutes les traces qui pourrait incriminer KIKI dans le dossier des détournement de fond à la SNCP.

Mes chers compatriotes, il est vraiment temps d’ouvrir les yeux, ce ne sont plus les poils de la souris qui brûle mais bien sa chair. Ce qui signifie notre pays court un vrai danger de recul vers les libertés si chèrement acquises

J’ai fait mon devoir de vous sensibiliser, de vous édifier c’est à vous peuple congolais de prendre votre destin en main. Vous voulez d’un Congo uni ou le vivre ensemble n’est plus un slogan mais une réalité, ou accepterez-vous la monarchisation du Congo par le clan MBOCHIS. Est-il acceptable que sur 33 ministres près de 24 sont originaires du même coin sinon de la même ethnie. Certains diront que je fais du tribalisme primaire, n’empêche que cette vérité à le mérite d’être dite.

Conclusion ce gouvernement est un gouvernement pour préparer le sacre de Denis Christel SASSOU NGUESSO. Rien de plus. J’espère fortement me tromper autrement le pire arrive

Jean-Claude BERI

Le rêve insolent de Christel Sassou Nguesso : transformer la République en monarchie

 

Laisser un commentaire