Politique

Un gouvernement qui s’inscrit dans la continuité du désordre

la continuité dans le désordre au sommet de l’État

Un gouvernement qui s’inscrit dans la continuité du désordre

Par  DAC PRESSE

VOUS ÉTIEZ PRÉVENU TANT QUE VOUS NE COMBATTEZ PAS LE SYSTÈME SASSOU IL N’Y AURA JAMAIS DE CHANGEMENT
Voici votre fameux gouvernement ……..Le pire arrive
Ministre d’Etat
-ministre d’État, de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale
Firmin AYESSA
-Ministre d’État, du Commerce, des Approvisionnements et de la Consommation
Claude Alphonse NSILOU
-Ministre d’État, des Industries minières et de la Géologie
Pierre OBA
-Ministre d’État, des Affaires foncières et du Domaine public
Pierre MABIALA
Ministres
-Ministre de l’Aménagement du territoire des infrastructures et de l’entretien routier
Jean-Jacques BOUYA
-Ministre de la Défense nationale
Charles Richard MONDJO
-Ministre de la Sécurité et de l’Ordre Public
Raymond Zéphirin MBOULOU
-Ministre des Affaires étrangères, de la Francophonie et des Congolais de l’étranger
Jean-Claude GAKOSSO
-Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche
Paul Valentin NGOBO
-Ministre des Finances, du Budget et du Portefeuille public
Roger Rigobert ANDELY
-Ministre des Hydrocarbures
Bruno Jean Richard ITOUA
-Ministre de la Communication et des Médias Porte-parole du Gouvernement
Thierry Lézin MOUNGALLA
-Ministre des Zones économiques spéciales et de la diversification économique
Emile OUOSSO
-Ministre des transports, de l’Aviation civile et de la marine marchande
Jean Marc Thystère TCHICAYA
-Ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion des peuples autochtones
Aimé Ange Wilfrid BININGA
-Ministre de l’Économie, du plan de la statistique et de l’intégration régionale
Ghislaine Ingrid Olga   EBOUKA-BABACKAS
-Ministre de l’Administration du territoire, de la décentralisation et du développement local
Guy Georges MBAKA
-Ministre de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Habitat
Josué Rodrigue  NGOUONIMBA
-Ministre de l’Environnement du Développement durable et du Bassin du Congo
Arlette SOUDAN-NONAULT
-Ministre de l’Économie forestière
Rosalie MATONDO
-Ministre de la Santé et de la Population
Gilbert MOKOKI
-Ministre de la Coopération Internationale et de la promotion du partenariat public privé
Denis Christel SASSOU NGUESSO
-Ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique
Honoré NTSAYI
-Ministre de la jeunesse et des Sports et de l’Éducation civique de la formation qualifiante et de l’emploi
Hugues  NGOUELONDELE
-Ministre du développement Industriel et de la promotion du secteur privé
Antoine Nicéphore Thomas FYLLA SAINT-EUDES
-Ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Artisanat et du Secteur informel
Jacqueline Lydia MIKOLO
-Ministre de l’Enseignement supérieur de la recherche scientifique et de l’innovation technologique
Edith Delphine Emmanuelle née ADOUKI
-Ministre de l’Enseignement pré-scolaire primaire, secondaire et de l’Alphabétisation
Jean luc MOUTOU
-Ministre de l’Enseignement technique et professionnel, de la Formation qualifiante et de l’Emploi
Ghislain Thierry  MANGUESSA EBOME
-Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique
Léon Juste IBOMBO
-Ministre du Tourisme et des loisirs
Destinée Ermella  DOUKAGA
-Ministre de la Culture et des Arts
Dieudonné MOYONGO
-Ministre des Affaires sociale et de l’Action humanitaire
Irène MBOUKOU
-Ministre de la Promotion de la femme et de l’Intégration de la femme au développement
Ines Nefert INGANI
Ministres délégués
-Ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de la réforme de l’Etat
Luc OKIO
-Ministre délégué auprès du ministre des Finances et du Budget, chargé du Budget
Ludovic  NGATSE
_______________________________________

Lire le commentaire  de notre sœur  ALPHONSINE MIKOUIZA

DÉCORTICAGE DE LA STRATÉGIE SASSOU

Par

ALPHONSINE MIKOUIZA

 

Quand on vous dit d’être sérieux vous ne comprenez pas.

Un coup on félicite, un coup on est dans le combat pour l’alternance démocratique au Congo Brazzaville au vent de qui Sassou Nguesso nomme comme marionnette à tel poste ou tel autre.

La cupidité doit cesser, espérer un résultat différent avec le même système dictatorial barbare doit également cesser.

Pour ceux qui veulent aller à la mangeoire, faites -le ouvertement. N’encombrez pas les rangs de l’opposition pour rien.

Au Congo Brazzaville il n y a pas de séparation des pouvoirs pour penser qu’un premier ministre quelque soit sa volonté et ses compétences puisse avoir le pouvoir d’agir pour le progrès.

Il nomme un Vili pour faire taire Le Kouilou Pointe Noire. Une grande révolte à Pointe Noire avec un blocage de l’activité économique des expatriés entraînerait sa chute.

Il nomme un premier ministre de là bas pour calmer les velléités dans cette ville pétrolière qui est dans un délabrement et misère insupportables.

Il crée un ministère de toute pièce pour son fils kiki Sassou Nguesso UN grand détourneur des fonds qui a fait la Une des médias internationaux pour ses vols. Son pere créé un poste bien stratégique pour le fils pour le remettre au-devant de la scène internationale afin d’effacer ses détournements de fonds publics.

Voilà une stratégie claire pour que tous les hommes d’affaires internationaux fassent la courbette devant Kiki Sassou Nguesso et sa famille s’ils veulent faire des affaires ou continuer à faire des affaires au Congo Brazzaville.

Après tout ce sont les fonds publics des Congolais qui sont détournés et non pas les fonds des expatriés qui vont faire des juteux affaires au Congo Brazzaville où il n y a ni foi ni loi sauf celles du dictateur super armé.

LA MONARCHIE SASSOU SE DESSINE.  MAIS LE CONGO BRAZZAVILLE RESTE LE CONGO.

Entretemps, il faut agir de manière efficace et sérieuse.

On ne peut continuer à agir selon qui est nommé par le dictateur et sa clique.

Quand c’est un membre de votre famille ou votre relation, vous applaudissez.

Ce n’est pas cela faire de la politique.

C’est un manque de maturité politique, un manque de conviction et de sérieux.

Le Congo Brazzaville est UNE DICTATURE. C’est la dictature la plus sanguinaire dans le MONDE au 21e siècle.

Arrêtons de jouer aux bricolages politiques dans l’opposition.

Nous perdons le temps et risquons de continuer à vivre la pire misère au Congo Brazzaville pendant longtemps si nous ne prenions pas de la hauteur dans ce combat pour l’alternance démocratique au Congo Brazzaville.

Personne ne peut prédire l’avenir.

Qui savait que DEBY le Dictateur tchadien allait tomber après avoir festoyé avec Sassou Nguesso et sa famille moins d’une semaine avant à Brazzaville ?

La justice triomphe toujours tant qu’il y a des hommes et des femmes qui continuent à se battre pour le changement.

Nous nous cheminons vers les années de lumière et la fin des dictatures monarchiques en Afrique.

C’est la stratégie de la dictature mais nous également nous avons notre stratégie, celle qui conduit inéluctablement vers le progrès de la lumière.

ALPHONSINE MIKOUIZA

Laisser un commentaire