Culture & Loisirs, DIASPORA, Editorial, Musique Congolaise, Société

YOUSS BAND, chanteur engagé , chantre du peuple d’en bas

YOUSS BAND, chanteur engagé , chantre du peuple d’en bas

Par

Jean-Claude BERI

La trajectoire de MAMPASSI MOUKOUYOU dit YOUSS BAND, chanteur congolais, converge sous plusieurs aspects, avec la résistance, de l’engagement et lutte pour les droits de l’homme, dont les aspects déterminants ont été mis en lumière dans ses chansons où se mêle la colère, l’incitation, la prise de conscience, et un peu de tragédie. YOUSS BAND a développé tout au long de son parcours une identité artistique singulière, du fait de la grande diversité des thèmes abordés dans ses chansons.

Si l’on peut dire que le destin de YOUSS BAND tend à la tragédie. Seulement  la tragédie ne vient pas de son existence en tant qu’humain, mais plutôt du regard qu’il porte sur son CONGO-NATAL qui s’enfonce chaque jour dans la souffrance, la médiocrité par l’obscurantisme d’un pouvoir inique.
Il voue à ce pays, qui est le sien,  tout son amour pour ce peuple martyrisé dont il ne cesse de fredonner des chansons de courage d’amour, de foi et surtout d’espoir et dont il ne cesse de crier sur tous les plateaux : la libération du Congo-Brazzaville du joug de la dictature particulièrement étouffant et meurtrier.

Artiste engagé et anticonformiste, YOUSS BAND s’est érigé au fil des années une véritable icône du combat pour la libération du Congo. Auteur compositeur et interprète congolais, reste chevillé à sa ligne musicale, d’interpellation, de prise de conscience et surtout de dénonciation ou il se produit depuis plusieurs années sur les scènes africaines et françaises avec ferveur et combativité.

Accompagné de son fidèle ami, sa guitare, dans un folk groove et reggae, il fait passer des messages sociaux, pour sensibiliser l’opinion internationale sur le drame que vit le peuple congolais. lI a trouvé à travers  la chanson une inspiration juste et intense afin de contribuer  d’une manière indélébile pour le cœur, l’esprit et l’intelligence dans la mémoire collective  des congolais le sens du combat  pour la restauration d’un état de droit au Congo-Brazzaville .

Ses textes engagés, effrénés et incisifs sont souvent présentés comme de la provocation. Pour ses nombreux admirateurs, que nous sommes, il est simplement  « celui qui dit tout haut ce que le bas peuple n’ose pas dire car muselé et régulièrement bastonné ». 

Grandi dans la foi du Christ YOUSS BAND ne pouvait rester insensible à la lente descente aux enfers des enfants du Congo, dont la vie en apparence si tranquille et heureuse a drainé progressivement dans la  la violence et la prostitution.
Un parti-pris de l’artiste pour ne pas tomber dans la mélancolie et contrebalancer avec le poids des paroles poignantes et l’acceptation d’une situation incroyablement inhumaine. Son talent, il l’a construit seul, en peignant les travers dictatoriaux d’une société congolaise hermétiquement opposée à l’émergence d’un autre Congo. Celui de la paix et du vivre-ensemble dans le respect et l’équité.

Ses chansons divisent certes, la classe médiatique et certains commentateurs à de multiples reprises, déclenchant parfois plusieurs controverses dans les années 2000 et s’attirant également les foudres et de nombreuses réactions acerbes du pouvoir de Brazzaville. Toutefois, ces polémiques n’ont jamais affecté son succès auprès du public.
YOUSS reste un conteur de la paix, un éducateur de la jeunesse, il défend avec âpreté la culture saine contre les ravages de la guerre. Ses seules « armes » : sa voix et sa guitare.  Il se défend de faire la politique, mais se fait le chantre du peuple d’en bas.

Le malheur du peuple d’en bas est une énorme claque pour les Congolais du 21 e siècle. Ces chansons, quoique vous en pensiez en bien ou mal, ne pourra vous laisser indifférent. Cela provoque chez beaucoup de Congolais, malaise, dégoût, désespoir, empathie envers les gouvernants actuels congolais.

Jean-Claude BERI

 

 

Laisser un commentaire